> 

REPÉRAGES #84-2022 (accès libre)
Sept montres qui n’en laissent pas remontrer par leurs concurrentes

2021, année de bonnes (et de moins bonnes) surprises dans les nouveautés lancées par les marques – lesquelles résistent tant bien que mal aux défis de la crise sanitaire. Voici une présentation des montres du second semestre 2021, racontées du point de vue des marques et commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » horlogères. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de savoir ce qui circule sur les marchés. « Quand on aime, on ne compte pas » : ce sera donc une montre par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : ArtyA, Junghans, MeisterSinger, Michel Herbelin, Patek Philippe, The Unnamed Society et TAG Heuer…


ARTYA Shams Multicolored

L'histoire est celle du soleil – Shams en arabe. Le but d'un squelettage est de révéler le mouvement, le fonctionnement et la beauté mécanique dans toute leur splendeur. Cela demande de la lumière. Quelle meilleure source de lumière pourrait-il y avoir que celle qui nous a donné la vie : le soleil ? Une fois de plus, ArtyA réconcilie les extrêmes et ouvre une nouvelle voie de création, alliant un mouvement multicolore vêtu du strict minimum à toute la chaleur d'un corps céleste vivifiant. La dernière édition de la collection Son of a Gears d'ArtyA est l'ArtyA Multicolored Shams disponible en versions acier, noire et saphir.

JUNGHANS Meister fein Automatic

La Meister fein Automatic de Junghans présentée cette année associe le classicisme élégant de la gamme Meister avec un design aux lignes fines. L'édition spéciale limitée à 100 exemplaires vient apporter une touche d'exclusivité à l’allure sobre de cette nouvelle gamme de montres : La Meister fein Automatic Edition. La finesse de la gamme, tant au niveau des dimensions que de l’appellation, se retrouve dans chaque détail du modèle Edition. L’objet de collection reprend les lignes claires de la Meister fein Automatic, tout en renforçant encore cette allure sphérique. La face avant et le fond sont chacun dotés d'un verre saphir bombé avec traitement anti-reflet. Le boîtier plat en or jaune 18 carats s’insère entre les deux verres et épouse la silhouette du garde- temps pour former un disque parfait. Avec ses formes courbes, ses index sertis de diamants et ses fines aiguilles, le cadran argenté mat reprend la forme du boîtier et reflète le design géométrique du garde-temps. Sous l'index de 12h à double trait, la griffe historique de Junghans orne le cadran et vient illustrer la relation qu'entretient ce garde-temps avec l'histoire de l'entreprise. L'élégance de la Meister fein Automatic Edition se retrouve également dans le choix du bracelet, qui, avec son cuir d'alligator noir sans surpiqures, épouse avec finesse la forme du poignet. As- socié au verre bombé du fond, le garde-temps offre ainsi un excellent confort de port. Les lignes extérieures de la Meister fein Automatic Edition ne sont pas les seules à suivre ce design innovant. En effet, ce- lui-ci se retrouve également au cœur de la montre : Un coup d'œil à travers le fond du boîtier en verre saphir révèle un rotor sphérique à deux branches qui, grâce à son design par- ticulier, permet de contempler presque librement le mouve- ment automatique et ses décorations. En outre, le palier du rotor est protégée par une petite pièce plaquée or ornée de l'étoile Junghans. Développé et fabriqué à Schramberg spé- cialement pour le modèle Edition, le rotor vient renforcer l'aspect exclusif de cette pièce de collection. Ce faisant, le design sphérique de la Meister fein Automatic Edition consti- tue le principe directeur de chaque élément. La Meister fein Automatic Edition combine des matériaux de choix avec un design aux lignes fines. Son élégance raffinée fait déjà de cette édition spéciale, limitée à 100 exemplaires, un classique de l'horlogerie.

TAG HEUER Carrera Trois Aiguilles Twin-Time Date 41 mm

Symbole de l’esprit sportif de TAG Heuer, le modèle le plus épuré et le plus élégant de la collection TAG Heuer Carrera a été revisité : la TAG Heuer Carrera Trois Aiguilles. Il en résulte une nouvelle ligne de 13 modèles déclinés en quatre versions dont le design réinterprète dans un style moderne l’élégance innée de ce garde-temps : la TAG Heuer Carrera Day Date 41 mm, la TAG Heuer Carrera Twin-Time 41 mm, la TAG Heuer Carrera Date 39 mm et la TAG Heuer Carrera Date 29 mm, incarnant toutes l’éternelle obsession de la marque pour la lisibilité, depuis 1963. La TAG Heuer Carrera Twin-Time est équipée du mouvement automatique Calibre 7. Cette version Twin-Time est également montée sur le nouveau bracelet avec maillons en forme de H. Les aiguilles des heures et des minutes sont plus imposantes, et l’aiguille Twin-Time a été affinée. Le design élégant et sportif est souligné par un nouveau rehaut affiné bicolore, argent et bleu, pour indiquer le jour et la nuit.

MICHEL HERBELIN Cap Camarat Automatique GMT

Réinterprétation au temps présent d’un modèle des années 1970 du patrimoine horloger de la maison française Michel Herbelin, la collection Cap Camarat automatique rencontre un vif succès depuis son lancement en 2018. Après avoir présenté une montre trois aiguilles/date déclinée en plusieurs versions, la marque horlogère introduit aujourd’hui un garde-temps doté d’une fonction GMT doublée d’un worldtimer manuel : une première chez Michel Herbelin.  Judicieusement conçue pour maitriser les décalages horaires avec précision, cette globe-trotteuse de style est éditée en série limitée à 500 exemplaires numérotés. Prisée des voyageurs et hommes d’affaires travaillant à l’international, la fonction GMT est une complication horlogère qui permet de consulter rapidement l’heure locale et celle du domicile. Matérialisée dans le cas présent par une aiguille pointeur finalisée d’un triangle rouge et blanc luminescent, celle-ci se positionne face à la ville de son choix, via la couronne située à 3H30. Combinée à l’aiguille des minutes, elle indique l’heure du second fuseau horaire sur l’échelle 24 heures parée d’un indicateur jour (bleu azur) /nuit (argenté) bicolore. La Cap Camarat automatique GMT est également équipée d’une fonction worldtimer, réglable manuellement. Placée à 2H30, la couronne vissée permet de faire pivoter le rehaut intérieur tournant, lequel précise les différentes villes de référence des 24 fuseaux horaires. Il suffit d’aligner notre fuseau horaire à midi pour définir la position des autres villes de référence en fonction du fuseau local, puis de se référer à l’échelle 24 heures pour connaître l’heure partout dans le monde à un instant T. Imposant ses fonctionnalités au gré d’une allure sport-chic, la Cap Camarat automatique GMT reste fidèle au design 70’s de la collection. Souligné par un brossé vertical et des facettes polies, le boîtier en acier inoxydable 316L (42 mm) arbore une forme hexagonale, adoucie par la rondeur de la lunette. Traitée à l’identique par sa finition, elle distingue, par un subtil contraste, six vis décoratives venant structurer l’ensemble. Protégé par un verre saphir, le cadran rappelle par sa couleur l’univers nautique cher à la marque française. Frappé à l’horizontale, le fond bleu marine soleillé fait la part belle aux index biseautés tout comme aux aiguilles rectangulaires facettées des heures et des minutes. Typiques des années 70 par leur forme inspirée du modèle d’origine de Michel Herbelin, ils sont recouverts de matière luminescente pour assurer une parfaite lisibilité en milieu obscur. Agrémentées d’un guichet de date à 3h, les informations temporelles, agencées clairement, offrent une visibilité optimale. Faisant corps avec la boîte, le bracelet intégré en acier inoxydable est également un classique des codes horlogers de l’époque. Paré de quatre maillons à la finition brossée et polie, il parfait le style racé de cette montre, étanche à 100 mètres, tout en accentuant son caractère robuste. A l’image de toutes les montres Michel Herbelin, la Cap Camarat automatique GMT offre la précision d’un mouvement suisse de qualité (Sellita). Animée par le calibre automatique SW330-2, elle bat au rythme de 28 800 alternances par heure, possède 25 rubis et dispose d’une réserve de marche de 56 heures. Les amateurs d’horlogerie apprécieront le fond de boîte transparent rendant visible les rouages du mécanisme dont la masse oscillante gravée Michel Herbelin. De belle facture et à l’aise en toutes circonstances par son esthétisme à la fois sport et chic, la série limitée Cap Camarat automatique GMT de Michel Herbelin est une complice fidèle sur qui compter pour jongler avec les fuseaux horaires sans jamais se tromper. Made in France pour avoir été dessinée, conçue, assemblée, réglée et contrôlée dans les ateliers de la maison situés dans le massif du Jura en Franche-Comté, elle hérite d’un savoir-faire horloger traditionnel français se transmettant de père en fils depuis 1947.

MEISTERSINGER Bell Hora 20e anniversaire

C’est en 2001 que MeisterSinger voit le jour. Fondée par Manfred Brassler, la marque horlogère allemande reste fidèle depuis ses débuts à son concept d’origine : donner une lecture différente du temps. Renouant avec les origines de l’Horlogerie, les montres MeisterSinger révèlent ainsi un cadran, divisé en 144 segments de cinq minutes ponctués d’index de 1 à 12, survolé d’une seule aiguille indiquant l’heure à quelques minutes près. Deux décennies plus tard, la marque est devenue synonyme de garde-temps à mono-aiguille, associant le charme d’un design simplifié à l’excellence de la technologie horlogère suisse. Pour célébrer ses 20 ans, MeisterSinger a créé une édition anniversaire de son modèle Bell Hora lancé au printemps 2021. Produite à seulement 100 exemplaires pour le monde, cette pièce horlogère marque sa différence par son cadran. Semblable à l’esthétique des montres de poche du début du XIXe siècle, il met en lumière la particularité de Bell Hora : la « sonnerie au passage ». Complication horlogère pratiquement oubliée, celle-ci émet un carillon discret à chaque changement d’heure. A l’origine de MeisterSinger ? Un concept. Son fondateur et directeur général Manfred Brassler souhaitait créer une montre d’une grande précision tout en ayant une approche non conventionnelle de l'affichage des heures, à l’identique de l'esthétique et du charisme fascinant des premiers instruments de mesure. En effet, toutes les montres et horloges mécaniques fabriquées jusqu'au XVIIIe siècle ne comportaient qu'une seule aiguille. Ce n'est qu'avec le début de l'industrialisation que les aiguilles des minutes et des secondes ont été ajoutées, leur mouvement rapide rendant les gens constamment conscients du temps qui passe. Remettant au goût du jour une lecture de l’heure simplifiée par mono-aiguille, il partage avec la création de MeisterSinger sa philosophie du temps. « Nous n'existerons jamais ni dans le passé ni dans le futur - ou du moins seulement dans nos pensées » aime à dire Manfred Brassler. « Cette aiguille unique pointe littéralement vers un moment précis dans le temps - notre seule réalité ». Les débuts n’ont pas été faciles. Après avoir commandé une fabrication des 1 000 montres en 2001, Manfred Brassler entreprend son premier voyage de vente en Allemagne. En un an, il finit par convaincre 76 bijoutiers de distribuer la marque MeisterSinger. Les quatre années suivantes, toujours seul à bord, il s’occupe de tout : du développement de produits aux achats en passant par la conception graphique, le marketing, les ventes, le service, sans oublier les nombreuses discussions avec diverses banques. Et aujourd’hui ? Ayant réussi à imposer, au fil des années, une vision paisible du temps, la marque MeisterSinger est présente chez 500 détaillants en horlogerie et bijouterie de renom, dans 40 pays. Depuis sa création en 2001, cette maison située à Munster (Allemagne), de qualité Swiss Made (montres produites à Bienne), a déjà remporté 34 prix de design très convoités, dont le Red Dot Award, le German Design Award, l'IF Design Award et le Good Design Award, ce qui place MeisterSinger parmi les marques de montres les plus gratifiées pour leur design. Tout comme le modèle d’origine, l’édition anniversaire de Bell Hora informe du passage des heures par une discrète indication sonore. Pour ce faire, MeisterSinger s’est inspiré de son module exclusif d’heure sautante. L’énergie requise pour actionner un son, précisément à chaque changement d’heure, est générée par un colimaçon attaché à l’aiguille des minutes, de façon continue tout au long de la course des 60 minutes. Le fond de boîte transparent laisse entrevoir l’ingéniosité du mécanisme frappant une fourche sonore à l’heure exacte. A noter : cette fonction « sonnerie au passage » peut être arrêtée grâce au poussoir situé à 2h. Marqué de noir, il spécifie, d’un seul coup d’œil, si le mode « silencieux » est activé ou non. Limité à 100 exemplaires, ce modèle exclusif se distingue par son cadran blanc opalin, conçu dans l’esprit des montres de poche du début du XIXe siècle : un style historique prisé par MeisterSinger. Conformément à l'époque, le nom de la marque et de la montre sont inscrits en écriture cursive tandis que les heures à deux chiffres noirs utilisent une police évoquant ceux peints à la main au début du siècle dernier. Minutieusement subdivisée, l’échelle des minutes, est codée en trois couleurs pour plus de clarté. Alors que chaque intervalle de cinq minutes est indiqué par un marqueur noir, les quarts d'heure et les demi-heures sont signalés en rouge, les heures pleines sont signifiées en bleu. Autre différence ? La couleur bleue du motif en spirale ornant magnifiquement le cadran tout en suggérant l'écoulement du temps. Enfin, un œil averti remarquera le design vintage de la mono-aiguille, finalisée d’une flèche et parée de contrepoids.

THE UNNAMED SOCIETY Golden Boy

Aujourd'hui, le partenariat entre The Unnamed Society et l'Epée 1839 ouvre le deuxième chapitre de leur histoire. Golden Boy est une création imaginée pour ceux qui placent la barre toujours plus haut, pour surprendre et séduire les amateurs et collectionneurs de beaux objets. Golden Boy reste plus que jamais fidèle à l'esprit de « créer l'impossible qui défie l'imagination » en considérant un garde-temps non seulement comme une expression de l'excellence esthétique, technique et artisanale, mais aussi comme un véritable témoin de son époque. Golden Boy est la suite logique du Colt Bisley de Pancho Villa - une œuvre qui sollicite l'imagination, nous ramenant à une époque de l’histoire américaine qui incarne notre compréhension du courage, de la résilience et de la persévérance. Surnommée « l'arme qui a gagné l'Ouest », la carabine Winchester reste l'une des armes à feu les plus emblématiques de tous les temps. Utilisée à la fois par les hommes de loi et les hors- la-loi du Far West, la Winchester incarne la lutte légendaire entre les gardiens de la paix et les bandits, les bons et les méchants. Utilisée par de nombreux personnages tels que Billy the Kid, Butch Cassidy et Buffalo Bill, elle est tout simplement devenue un symbole de cette époque. 1866 est l’année de l’arme qui a inspiré Golden Boy. Le lieu : un vaste pays né moins d'un siècle auparavant du plus pur des désirs, l'autodétermination et l’envie de la conquête. Un pays où tout est à inventer. Et qui dit terres inconnues dit aussi dangers inconnus. Beaucoup de ceux qui ont finalement réussi à s’établir - et à se protéger - seraient d'accord pour dire qu'une bonne préparation signifie aussi posséder une arme. Et savoir s'en servir. Ceux qui possédaient une Winchester « Yellow Boy » 1866 étaient réputés être mieux préparés que les autres. D'ailleurs, ce ne sont pas les colons ou les bandits qui ont inventé le terme « Yellow Boy » pour désigner leur fidèle fusil. C'est ce que disaient les Indiens lorsqu'ils voyaient la brillance de l’alliage de laiton qui abritait le mécanisme d'armement et de chargement du fusil. Ils ont échangé de nombreux biens pour acquérir ces « bâtons de feu », qui les mettaient sur un pied d'égalité avec ceux qui empiétaient sur leur territoire. Tous les historiens s'accordent à dire que la victoire des Indiens à Little Big Horn en 1876, l'une des batailles les plus sanglantes de l'histoire de l'Ouest américain, était en grande partie due au fait que les guerriers sous le commandement de Sitting Bull étaient équipés de « Yellow Boys ». Le Golden Boy dont les dimensions et le poids sont identiques à l’original, procure les mêmes sensations. Le tenir dans ses mains, c'est tout simplement tenir la légende... C'est avoir un aperçu de l'époque extraordinaire qui a défini une nation et stimulé l'imagination de chaque génération depuis. Avec Golden Boy, The Unnamed Society n'ouvre pas seulement un nouveau chapitre au sens figuré, mais aussi au sens propre. On ne peut s'empêcher d'entendre les mots « Il était une fois... » résonner dans la poussière alors que vous chevauchez devant un troupeau de bisons en furie ou que vous tirez les chariots.

Arnaud Nicolas, Directeur général de L'Épée, commente : « Golden Boy est notre deuxième projet avec The Unnamed Society et la suite logique du Colt Bisley de Pancho Villa que nous avons créé ensemble. Il n'a jamais été question de simplement intégrer un calibre dans un fusil. Repenser l'ingénieux mécanisme à répétition du fusil original pour en faire un calibre nous est apparu comme un défi irrésistible. Le résultat est un travail d'ingénierie qui transcende sa fonction pour devenir une véritable œuvre d'art, fidèle à l'ADN de The Unnamed Society ». Ce qui a provoqué à l’époque un tel bouleversement dans la technicité du fusil à répétition, c'est l'approche révolutionnaire du chargement des munitions, l'armement et le chambrage de la balle en un seul mouvement rapide et fluide - avec un levier actionné par la gâchette. Capable de contenir 15 cartouches avant de devoir être rechargé, l'original était non seulement beaucoup plus pratique qu'un fusil à un coup, mais il permettait également une excellente manipulation et une grande précision sans aucun entraînement particulier. Il suffisait d'avoir la main calme et d'être déterminé. L'Épée capture ce mouvement caractéristique de la main lorsqu'elle charge la cartouche et prépare le fusil pour le tir : le mécanisme de l'horloge est remonté – « chargé » - exactement de la même manière. En actionnant le levier 15 fois - comme si on chargeait 15 balles l'une après l'autre - le mécanisme est entièrement remonté pour une réserve de marche de 7 jours. À sa manière, Golden Boy ne se contente pas de capturer l'original tel qu'il était chéri et utilisé à une époque où votre vie pouvait dépendre de la façon dont vous maniiez votre fusil. Elle évoque les émotions qui ont dû traverser l'esprit de nombreuses personnes dans des situations relatées de manière vivante grâce aux photographies de couleur sépia, des journaux intimes, des peintures, des films et des romans. Tenir et manipuler Golden Boy, c’est se sentir transporté dans une autre époque. Deux époques en fait : l'époque où les bisons parcouraient les grandes plaines, les chariots partaient vers l'Ouest inconnu et la protection de vos biens, la légitime défense avaient une définition plus large qu'aujourd'hui ; et l'époque de votre propre enfance, lorsque vous jouiez les différents rôles qui définissaient la conquête de l'Ouest - cow-boy, Indien, soldat, colon - qui remplissaient d'abord les après-midis, puis les rêves nocturnes. Golden Boy vous y transporte.

C'est tout autre chose de voir aujourd’hui Golden Boy exposé dans sa vitrine sur mesure. Choquer. Évoquer. Inspirer. Ce sont les mots qui ont été entendus pour décrire cette seconde création de The Unnamed Society. Choquant, parce que si inhabituel. Évocateur, parce qu'il a le pouvoir de raviver les souvenirs. Inspirant, parce qu'il peut vous séduire dans une combinaison inattendue d'ingénierie et de design. Si le présentoir sur mesure créé spécialement pour Golden Boy ne représente aucun coût additionnel, c'est parce qu'ensemble ils forment un tout. Disposé sur un bureau, une table ou une cheminée, Golden Boy capte l’attention. Lorsque le présentoir est placé sur un mur, Golden Boy devient un tableau racontant, non pas une seule histoire, mais des centaines. L'émerveillement qui peut se dégager de chaque Golden Boy n'a d'égal que le fait qu'il s'agit d'une création unique, sur-mesure, entièrement conçue selon les souhaits de chaque propriétaire. Le canon peut se décliner entre l'acier, l'or jaune, rose ou blanc 18 carats et le palladium. Pour la crosse et l'étui, une large sélection de bois exotiques. Ceux qui recherchent un cadeau exclusif et inattendu peuvent faire confiance à The Unnamed Society. Le logo de The Unnamed Society est une chouette et une clé. À travers les siècles et les civilisations, la chouette a toujours symbolisé la sagesse et la capacité à discerner ce qui reste caché ; la clé est une extension naturelle pour déverrouiller ce qui n’a jamais été encore imaginé. Sens aiguisés. Clarté de l'objectif. Discrétion absolue. Avec les mêmes qualités que celles affichées par la chouette, l'équipe d'inventeurs, de designers et d'artisans passionnés qui forme The Unnamed Society, a entrepris de créer des objets hyper-exclusifs, inattendus, surprenants.

PATEK PHILIPPE Chronographe 5204R-011

Patek Philippe introduit trois nouvelles versions de chronographes associés à des complications additionnelles. La manufacture enrichit son vaste choix de chronographes en dévoilant trois déclinaisons des modèles 5204, 5905 et 5930 illustrant tout son savoir-faire dans le domaine des complications, notamment dans la mesure des temps courts. Dans le vaste répertoire de montres compliquées Patek Philippe, le chronographe a toujours joué un rôle de premier plan. Depuis 2005, la manufacture a confirmé cette maîtrise en développant une gamme complète de mouvements chronographes, avec ou sans fonctions additionnelles, intégralement conçus et fabriqués dans ses ateliers. Le chronographe à rattrapante et quantième perpétuel référence 5204 est l’héritier d’une des Grandes Complications Patek Philippe les plus recherchées. Il se décline depuis 2016 dans deux versions en or rose, l’une avec cadran opalin argenté et bracelet en alligator brun chocolat (5204R-001), l’autre avec cadran noir ébène opalin et bracelet « goutte » en or rose (5204/1R). Patek Philippe offre aux connaisseurs une nouvelle variation sur le boîtier or rose en alliant ce métal précieux à un cadran et un bracelet gris ardoise assortis. Une nuance rare et raffinée qui contribue à renouveler le style de ce grand classique. Le boîtier en or rose entièrement poli à la main se démarque par son architecture sophistiquée, avec lunette concave et attaches à godrons. Malgré la complexité du mouvement, les indications figurant sur le cadran « soleil » se distinguent par une lisibilité parfaite. Le jour et le mois s’affichent dans deux guichets en ligne à 12h. Le quantième à aiguille, situé à 6h, intègre le guichet des phases de lune. La petite seconde et le compteur 30 minutes instantané s’inscrivent dans deux cadrans auxiliaires à 9h et 3h. Deux petits guichets ronds affichent le cycle des années bissextiles à 4h30 ainsi que l’indication jour/nuit à 7h30 – des fonctions permettant le réglage précis du calendrier. De jour comme de nuit, la lecture de l’heure est facilitée par les index appliques et aiguilles de type « dauphine » en or rose avec revêtement luminescent. Le fond saphir transparent offre une magnifique plongée au cœur du calibre CHR 29-535 PS Q introduit pour la première fois en 2012 sur la référence 5204P-001. Ce mouvement se distingue par son architecture traditionnelle (remontage manuel, deux roues à colonnes, embrayage horizontal) combinée à sept innovations brevetées, dont six pour le chronographe et une pour le mécanisme de rattrapante. Un grand spectacle rehaussé par des finitions manuelles très soignées. La nouvelle référence 5204R-011 se porte sur un bracelet en cuir de veau avec motif alligator embossé gris ardoise brillant, doté d’une boucle déployante en or rose. Elle est livrée avec un fond en verre saphir et un fond plein interchangeables. Elle vient s’ajouter aux deux précédentes versions en or rose.


Partagez cet article :

Restez informé !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez nos dernières infos directement dans votre boite de réception ! Nous n'utiliserons pas vos données personnelles à des fins commerciales et vous pourrez vous désabonner n'importe quand d'un simple clic.

Newsletter