> 

NOTRE-DAME-DU-TEMPS (accès libre)
Vite, une cagnotte horlogère pour Notre-Dame-de-Paris !

La famille Pinault (groupe Kering) a été la première à donner l’exemple en offrant 100 millions d’euros pour la reconstruction de Notre-Dame-de-Paris. Il serait anormal que les autres groupes de luxe ou que les horlogers ne s’associent pas à cet élan de ferveur culturelle…


Le cœur de tous les amoureux de Paris saigne. Celui de tous les amis de la culture européenne est envahi d’une profonde tristesse : cette eau qui n'a pas pu empêcher le pire, c'est celle de nos larmes. Avec l’effondrement de la flèche de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, le monde entier a vu basculer une partie irremplaçable de notre héritage culturel. L’émotion était à son comble dans le monde entier, et elle n’a pas épargné les milieux horlogers, qui auront noté que l’horloge de la cathédrale a disparu elle aussi dans les flammes. La France lancera ces jours-ci une souscription nationale pour la reconstruction, mais il serait anormal que les « maîtres du temps » n’aient pas leur propre cagnotte pour verser leur contribution aux réparations de ce désastre historique. 

La fondation personnelle de la famille Pinault (Artemis) a déjà annoncé le versement de 100 millions d’euros pour financer une partie de cette reconstruction. On attend les réactions des autres groupes de luxe, LVMH [dont apprend ce matin que 200 millions seront versés], évidemment, mais aussi les horlogers de Richemont (l’histoire de Cartier et celle de Paris sont intimement liées) ou du Swatch Group (l’histoire de Breguet a commencé dans l’ombre portée de Notre-Dame-de-Paris). On pense à Chanel, on pense à Hermès, à Rolex, à Patek Philippe et aux autres. L’élan de solidarité doit également toucher les plus petites marques et tout le personnel de l’horlogerie : on attend avec impatience la création d’une « cagnotte horlogère » digne de ce nom. Ce ne sera pas un concours de beauté, c’est juste une question de dignité. C'est dans les épreuves qu'on reconnaît ses vrais amis. On rêve du jour où une délégation horlogère, des « maîtres du temps » venus de Suisse et d'ailleurs, remettront un gros chèque symbolique de nos émotions et de notre compassion aux autorités françaises chargées de cette reconstruction...


Partagez cet article :

Restez informé !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez nos dernières infos directement dans votre boite de réception ! Nous n'utiliserons pas vos données personnelles à des fins commerciales et vous pourrez vous désabonner n'importe quand d'un simple clic.

Newsletter