> 

REPÉRAGES #93-2022 (accès libre)
Sept montres qui entendent nous convaincre d’une certaine idée du temps qui passe

2021, année de bonnes (et de moins bonnes) surprises dans les nouveautés lancées par les marques – lesquelles résistent tant bien que mal aux défis de la crise sanitaire. Voici une présentation des montres du second semestre 2021, racontées du point de vue des marques et commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » horlogères. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de savoir ce qui circule sur les marchés. « Quand on aime, on ne compte pas » : ce sera donc une montre par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : Breguet, Christophe Claret, Cvstos, Girard-Perregaux, Herbelin, Ice-Watch et Zenith…


CVSTOS Challenge III Chonographe S Autódromo

Depuis son lancement, Cvstos a forgé un style radicalement novateur à l’avant-garde des traditions horlogères. Porteurs d’infiniment de caractère, ses garde-temps connaissent succès et fascination auprès des amateurs de belle horlogerie à travers le Mexique et toute l’Amérique Latine. Poussée par cette reconnaissance, Cvstos dédie à l’exposition SIAR 2021 une édition limitée du Challenge III Chronographe-S. Au fil du temps, le SIAR - Salón Internacional Alta Relojeria México - est devenu une référence incontournable pour la promotion et la vente des garde-temps rares et hors du commun. Considéré comme le plus important salon horloger pour le Mexique et l’Amérique Latine, il accueille des connaisseurs avisés qui partagent la passion pour des éditions spéciales et inédites. Parmi les exposants de la première heure, Cvstos célèbre ce 15e anniversaire et dévoile deux nouveautés qui ne manqueront pas d'attirer l'attention : Une version étonnante du Double Tourbillon dans un spectaculaire boîtier Sealiner pavé d'une farandole de pierres précieuses aux couleurs chatoyantes de l'arc-en-ciel, ainsi qu’une série limitée de la Challenge III Chronograph-S Autódromo. Réalisé en or rose 5N, le boîtier de forme tonneau du Challenge III Chronograph-S Autódromo est doté de protections latérales, bleu marine et orange, sculptées dans du titane grade 5. Cette touche de couleur contribue à l'accentuation des contours de la montre. Le cadran est également dynamisé par le rehaut orange qui l'entoure. Positionné à 12 heures le compteur des minutes s’harmonise avec celui des heures qui s’affiche dans la partie inférieure du cadran. La lecture des secondes est assignée au trident emblématique de Cvstos Cvstos placé à 9 heures, tandis qu’à son opposé, la réserve de marche et la date sont indiqués à 3 heures. La CVS Cvstos TOS Challenge III Chronograph-S Autódromo abrite la calibre Cvstos 577, un mouvement chronographe à remontage automatique entièrement traité avec un revêtement PVD bleu marine. Une architecture tridimensionnelle gouvernée par la transparence, offre des perspectives intéressantes dans l’ordonnancement des composants du mouvement et de leur mise en valeur. Étanche jusqu'à 100 mètres, la Cvstos Challenge III Chronograph-S Autódromo est une édition strictement limitée à 2 pièces. Elle se porte sur un bracelet en caoutchouc de couleur bleu marine ou orange muni d’une boucle déployante créée et développée par Cvstos.

ZENITH Chronomaster Revival Poker Chip

Zenith et SJX Watches présentent une réinterprétation élégante de l'une des montres vintage les plus convoités de la maison avec le Chronomaster Revival « Poker Chip », librement inspiré de l'El Primero G383. Affectueusement surnommé « Poker Chip » par les collectionneurs, le G383 est considéré comme l'un des modèles les plus fascinants des archives de Zenith. Le G383 est lancé en 1969 et fait partie des déclinaisons les plus rares et les plus recherchées des premières variantes d'El Primero. Ce modèle, qui puise ses racines dans l'ère psychédélique de la fin des années 1960, rappelle l'A386 et son cadran tricolore. Le G383 se caractérise par une disposition étonnante tout en secteurs, ce qui en fait l'un des garde-temps les plus extravagants de la décennie. Développé en partenariat avec l'un des fournisseurs de cadrans de confiance de Zenith à l'époque, le cadran se distingue immédiatement par son alternance audacieuse de couleurs rappelant un jeton de poker, ce qui lui a valu son surnom. Aujourd’hui, le style inimitable du G383 a donné naissance à cette nouvelle collaboration : un projet initié en mai 2020 lorsque Su Jiaxian, fondateur du magazine horloger SJX Watches basé à Singapour, a contacté le Directeur Développement Produits et Héritage chez Zenith, Romain Marietta, avec une proposition visant à faire revivre le G383 avec une touche singulière et moderne. L'objectif du tandem était de reproduire les éléments phares du modèle G383, tout en y insufflant des accents élégants et contemporains. C'est ainsi qu'est né le Poker Chip, avec un design qui s'appuie sur des nuances de gris ainsi qu’une généreuse part de Super-LumiNova afin de recréer le G383 à la lumière du jour - et dans l'obscurité. « J'ai longtemps admiré le El Primero pour sa longévité, et Zenith pour son riche héritage », explique SJX. « Je voulais faire quelque chose qui allie le mouvement et son histoire ; mais plutôt qu'un remake, je souhaitais une réalisation qui puisse sembler un paradoxe : un design immédiatement reconnaissable comme étant le G383, tout en étant indubitablement nouveau et différent. » Le cadran Poker Chip est gris foncé avec des secteurs imprimés en noir mat et rehaussés de Super-LumiNova. On retrouve encore de cette matière luminescente sur les index, les échelles du chronographe, ainsi que sur les différents motifs radiaux autour de chaque compteur. Clin d'œil à la montre-bracelet emblématique de Zenith, elle utilise le même boîtier de 38 mm que l'El Primero A386, mais réalisé en titane microbillé, ce qui lui confère une finition gris foncé finement grainée qui fait écho aux couleurs du cadran. Le boîtier titane abrite le mouvement El Primero, fondamentalement le même calibre qui a marqué l'histoire en 1969, également visible à travers le fond saphir. Chaque Chronomaster Revival Poker Chip est livré avec deux bracelets en tissu, l'un en noir mat et l'autre en vert pâle revêtu de Super-LumiNova. L’édition est limitée à 200 exemplaires, disponibles dans les boutiques Zenith et le commerce électronique du monde entier, ainsi que via SJX Watches.

BREGUET Tradition 7035

Lorsque la Maison dévoile la ligne Tradition, elle fait sensation : ses garde-temps sont les premiers à présenter l’entier des organes du mouvement côté cadran. Ode à l’art horloger le plus pointu, cette collection s’inscrit également dans la continuité de l’histoire de Breguet. Ses modèles sont les interprétations contemporaines des montres à souscription imaginées par Abraham-Louis Breguet, qui se caractérisaient notamment par l’architecture de leur calibre tout en symétrie. Aujourd’hui, Breguet complète cette ligne emblématique par un modèle limité à 88 exemplaires, qui fait la part belle au sertissage. La nouvelle Tradition 7035 arbore les codes typiques de la collection tel le cadran excentré, logé ici à 12h et complété par un tour d’heure en nacre naturelle blanche, qui offre ainsi une vue dégagée sur le mouvement entièrement mis à nu. Ce dernier s’articule autour du barillet central, reconnaissable à son motif rosace, qui s’entoure des traditionnels ponts, roues, pare-chute et balancier disposés harmonieusement. Breguet marie cette nouvelle création à la finesse de la joaillerie en optant pour la technique du sertissage neige. L’or 18 carats choisi pour réaliser son cadran, sa platine et ses ponts accueillent ainsi des diamants de tailles différentes afin de minimiser la matière apparente. Il en résulte une brillance maximale. Des diamants taille brillant illuminent également la lunette de la Tradition 7035. Pour l’indication de la seconde rétrograde, la Maison a opté pour un dégradé de rubis et de saphirs roses qui font écho aux rubis du mouvement et à celui logé sur la couronne. Un bracelet cuir dans les mêmes teintes complète ce nouveau garde-temps. Girard-Perregaux, La suite du spectacle continue au dos avec une masse oscillante en or qui reprend le motif du barillet et qui rappelle qu’un calibre à remontage automatique anime cette création. Portant la référence 505J, il se dote d’un échappement à ancre avec cornes en silicium et d’un spiral Breguet en silicium.

ICE-WATCH Ice Glam Rock Electric Black

La sentez-vous ? Cette odeur de fêtes de fin d’année qui approche à grands pas ? Il est temps de vous y préparer et nous avons ce qu’il vous faut pour les rendre d’autant plus magiques et somptueuses ! Avec la collection ICE glam rock, devenez la superstar de Noël et couvrez vos proches de cadeaux ! Plus qu’une simple collection, la sélection ICE glam rock se présente comme une évidence pour ces fêtes de fin d’année. Au look très rock and roll, ces montres vous apporteront une certaine élégance avec un soupçon de folie pour terminer l’année en beauté et vous accompagneront en toutes circonstances. Alors n’attendez plus et laissez les strass, les étoiles et les éclairs venir faire briller vos poignets et éclairer vos fêtes ! Craquez pour ce modèle rock and roll qui mettra tout le monde d’accord ! Ces nuances de noir, argent et or ne pourront que vous séduire et venir éclairer vos looks sobres ou décalés ! Réveillez la rock star qui est en vous !

CHRISTOPHE CLARET Al-Ula

Grand amateur d’histoire et de culture, Christophe Claret dévoile une montre dont la puissance symbolique est mise en lumière par l’ingénieux phénomène optique du mirascope. Au centre de cette édition limitée porteuse d’un message rappelant l’histoire et les civilisations de l’Orient qui ont fondé les bases de la société moderne : Al-Ula, un bassin s’étendant de la Jordanie au désert de l’Arabie, témoin somptueux de la civilisation Nabatéenne, semble littéralement jaillir du cadran au travers de son monument emblématique. Christophe Claret n’en finit pas de surprendre. En véritable virtuose de l’horlogerie, il joue avec la mécanique, en réinvente les codes et crée une nouvelle vision, très personnelle, de la course du temps. Cette philosophie a présidé à la création de la montre Al-Ula qui, grâce au phénomène optique du mirascope, rend hommage à une civilisation et une riche culture vieilles de plus de trois milles ans. Grand amateur d’histoire et de culture, Christophe Claret dévoile une montre dont la puissance symbolique est mise en lumière par l’ingénieux phénomène optique du mirascope. Au centre de cette édition limitée porteuse d’un message rappelant l’histoire et les civilisations de l’Orient qui ont fondé les bases de la société moderne : Al-Ula, un bassin s’étendant de la Jordanie au désert de l’Arabie, témoin somptueux de la civilisation Nabatéenne, semble littéralement jaillir du cadran au travers de son monument emblématique. Christophe Claret n’en finit pas de surprendre. En véritable virtuose de l’horlogerie, il joue avec la mécanique, en réinvente les codes et crée une nouvelle vision, très personnelle, de la course du temps. Cette philosophie a présidé à la création de la montre Al-Ula qui, grâce au phénomène optique du mirascope, rend hommage à une civilisation et une riche culture vieilles de plus de trois milles ans. Al-Ula, la capitale du Royaume de Dedan, est aujourd’hui un site d’importance culturelle majeur et classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle accueille dans son seing Al-Hegra et Mada’in Saleh. Le site compte plusieurs dizaines de monuments incroyablement préservés depuis l’antiquité tardive. Un de ces monument, très célèbre dans sa symbolique, est micro gravé et mis en valeur grâce au mirascope, un procédé inventé voilà une trentaine d’années à l’Université de Californie. Ce dernier est composé de deux miroirs paraboliques placés l’un sur l’autre, le miroir supérieur étant troué en son centre. Lorsqu’on place un objet au milieu du miroir inférieur, l’image de celui-ci, autrement dit les rayons lumineux qui la composent, sont réfléchis et agrandis presque deux fois. Ces rayons se concentrent dans l’ouverture et forment alors un hologramme. Grâce à cet effet d’optique, le monument donne alors l’impression de sortir littéralement de la montre, offrant alors une vision à 360 degrés du mémorial emblématique qui a résisté à tous les phénomènes pour témoigner de la grandiosité et du talent de cette civilisation passée.

Dans la lignée de tous les garde-temps signés Christophe Claret, la montre Al-Ula répond aux critères de la Haute Horlogerie défendus depuis toujours par la marque. Techniquement, il a d’abord fallu parfaire la mise au point extrêmement exigeante du mirascope. Deux mois de calcul et la réalisation de plusieurs prototypes ont été nécessaires pour obtenir l’effet optique espéré. Ensuite, c’est la conception et la fabrication des aiguilles des heures et des minutes qui ont été repensées : ne pouvant être placées au centre du cadran en raison de la présence du mirascope, elles ont été ramenées sur le réhaut et munies de contrepoids pour garantir leur stabilité. Par leur forme, ces aiguilles ressemblent d’ailleurs à des dômes. L’autre difficulté était de trouver un matériau extrêmement léger pour pallier leur dimension et leur volume. Le problème a été résolu par l’utilisation d’anticorrodal (aluminium). Côté esthétique, aucun détail n’a été laissé au hasard. La montre Al-Ula multiplie les éléments emblématiques et les références à la culture ancestrale de la région. Tout d’abord, le cadran qui s’ouvre sur le monument emblématique de Mada’in Saleh est gravé dans l’or rose massif. La couleur verte, en lien avec la culture arabe du passé et du présent. Afin d’accentuer la symbolique de la pièce, les chiffres arabes et les motifs « Al-Mim » ont été gravés sur le réhaut. Le devant de la montre dévoile une calligraphie dessinée avec le style Diwani par un maître calligraphe, « Al-Ula et la magie de l’Orient » ; celle-ci est comblée par une gravure main. Le spectacle esthétique et symbolique se poursuit au dos de la montre Al-Ula. Le cache du roulement à bille s’orne d’un gravage du blason de la marque Christophe Claret autour de laquelle tourne la masse oscillante en saphir vert du mouvement à remontage automatique. A noter que Christophe Claret a obtenu un brevet concernant l’élément saphir liant le roulement à billes à la masse de remontage dissimulée derrière un cercle. Façonnée en saphir vert pour mieux laisser apparaître en transparence les finitions soignées du mouvement, le tout décoré par un motif sur pourtour gravé à la main avec un remplissage en émail vert. La lunette de fond, enfin, est gravée de la symbolique de l’emplacement géographique actuel de Al-Ula. Le fond de la montre désigne les inscriptions importantes en lien avec le Royaume de l’Arabie Saoudite, gardien de Al-Ula d’aujourd’hui. Toutes ornées d’email vert, les inscriptions « LA ILAH ILA ALLAH MOHAMAD RASOOL ALLAH » et « LE ROYAUME D’ARABIE SAOUDITE » sont également calligraphiées avec le style Diwani et gravées à la main pour parfaire ce chef d’œuvre hors du commun. En effet, le royaume d’Arabie Saoudite a déployé des efforts considérables pour promouvoir ce patrimoine mondial de l’humanité et a récemment rendu cette merveille accessible au public. Par ces mots, tout est dit, ou presque... Le pourtour du boîtier en titane révèle en effet que seuls très peu de passionnés auront la chance d’arborer l’une des montres Al-Ula à leur poignet.

KLOKERS x Togetherbrand  Klok-1 Heritage

Présentée en édition limitée à 100 modèles et gravée Klokers X Togetherbrand, la Klok-01 D1, dans une parfaite harmonie de couleurs, est accompagnée de deux bracelets-bijoux de couleur jaune éco-responsable Togetherband. L’un des bracelets sera choisi et porté en association avec la montre et le deuxième sera offert à la personne de votre choix. Par cette opération, l‘intégralité de la vente des bracelets # Togetherband et tous ses bénéfices financeront des soins de santé, l'éducation…
Ils fourniront des solutions d'électricité solaire au Kenya, en Ouganda et au Sud-Soudan à des communautés vivant sous le seuil de pauvreté qui n'avaient pas accès à la lumière et à l'électricité auparavant. Tous ces objectifs soigneusement sélectionnés sont contrôlés par la Fondation Bottetop et la Fondation UBS Optimus, afin de contribuer à la construction d'un avenir meilleur. Inspiré de la période fonctionnaliste de l’école d’architecture et d’arts appliqués du « Bauhaus », posséder une Klok-01 D1 de la collection Heritage, c’est associer l’ergonomie bidimensionnelle de la lecture du temps avec une esthétique nouvelle. Assemblé sur un boitier de forme au style épuré, le cadran circulaire arbore la variation du temps avec la discrétisation de la typographie et des index, reprise des règles à calcul circulaire dont elle s’inspire. Au travers de détails qui peuvent se lire comme les signes révélateurs d’un monde de plus en plus technique, le modèle Klok-01 D1 s’habille de lignes géométriques architecturales et colorielles aux teintes franches pour une mise en scène fonctionnelle de la lisibilité du cadran. Grâce à la clef klokers (système de fixation breveté), vous pouvez déclipser la tête de montre du bracelet d’un simple geste et changer de bracelet à l’envie selon votre humeur et votre style. Votre montre Klokers devient alors un objet intemporel qui vous accompagne dans votre quotidien.

HERBELIN Inspiration Automatique Phases de lune

Inspirée des premiers modèles créés dans les années 50 par la maison horlogère française Michel Herbelin, l’Inspiration automatique rivalise d’élégance par son classicisme revisité. Montre de ville par excellence, elle arrive aujourd’hui parée d’une complication horlogère des plus poétique. Informant des phases de lune à 6h, ce garde-temps, édité en série limitée numérotée à 500 exemplaires, est habillé d’un bracelet cuir patiné à la main, achevant de parfaire l’intemporalité de cette nouvelle pièce horlogère made in France. Depuis 2020 la troisième génération Herbelin manifeste une réelle volonté d’associer plus de complications horlogères aux garde-temps de la marque française. « Donner accès à une horlogerie mécanique de bonne facture à un plus grand nombre de passionnés : telle est notre ambition, tout en conservant un rapport qualité-prix affuté. » explique Maxime Herbelin, petit-fils du fondateur et directeur marketing associé. « L’Inspiration automatique Phases de lune est un bel exemple. C’est la première fois qu’une montre automatique Michel Herbelin est associée à un affichage des phases de lune. L’élégance fifties de cette pièce horlogère est en totale adéquation avec cette complication » précise Mathieu Herbelin, petit-fils du fondateur et directeur de la création associé. A une certaine époque, le Soleil et la Lune étaient les seuls repères qu’avait l’homme pour découper les saisons, les mois et les jours. C’est donc logiquement que la lune est devenue l’astre préféré des horlogers. Au tempo de cette tradition, la nouvelle création horlogère Michel Herbelin attire le regard par son ouverture à 6 h, accueillant un indicateur des phases de lune. Mis en scène sur un disque bleu nuit laqué ponctué d’étoiles dans un esprit volontairement minimaliste, il reflète, à l’image du réel, chaque étape de la métamorphose de l’astre lunaire. Très simple à régler par la couronne boule cannelée ornée d’un cabochon en spinelle bleu, cette fonction horlogère est liée au temps qui passe, cadencé par un guichet date à 3 h.

Poli sur toute sa surface, ce modèle Inspiration automatique Phases de lune présente un boîtier de 40 mm de diamètre en acier inoxydable 316L. Prolongée par de discrètes cornes effilées, sa carrure toute en rondeur dévoile un cadran convexe cerclé d’une fine lunette. Protégées par un verre saphir bombé pour accentuer l’esprit vintage, les trois aiguilles de forme « dague » subtilement courbées animent un fond argenté oscillant sous l’effet de la lumière grâce à sa finition brossée soleillée. Sobre par sa couleur, il donne une lecture précise de l’heure via une minuterie clairement agencée au rythme d’index rhodiés anthracite. Tout en restant fidèle à l’esprit de la collection Inspiration, cette série limitée se singularise également par l’habillage d’un nouveau bracelet cuir brun, confectionné dans un atelier français respectueux d’un savoir-faire traditionnel. Après un tannage végétal, celui-ci est recouvert à la main de plusieurs couches successives de patine, lui conférant un aspect unique venant parachever l’esprit intemporel de la montre. Cette nouveauté dévoilée par la maison horlogère française Michel Herbelin embarque un mouvement mécanique à remontage automatique de facture suisse à la fiabilité éprouvée : le Sellita SW 280. Doté de 26 rubis et oscillant à 28 800 alternances par heure, il bénéficie d’une confortable réserve de marche de 41 heures. Les puristes apprécieront le fond de boîte transparent révélant les rouages du mouvement dont la masse oscillante gravée Michel Herbelin. Made in France pour avoir été dessinée, assemblée, réglée et contrôlée dans les ateliers Michel Herbelin, basés dans le massif du Jura en Franche-Comté, Inspiration automatique Phases de lune hérite d’un savoir-faire horloger traditionnel français se transmettant de père en fils depuis près de 75 ans. Mêlant à l’unisson poésie et fonctionnalité, ce garde-temps, édité à seulement 500 exemplaires, est disponible à la vente dès le mois de novembre 2021. 


Partagez cet article :

Restez informé !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez nos dernières infos directement dans votre boite de réception ! Nous n'utiliserons pas vos données personnelles à des fins commerciales et vous pourrez vous désabonner n'importe quand d'un simple clic.

Newsletter