> 

REPÉRAGES #78-2022 (accès libre)
Sept nouvelles montres qui ne déparent pas, au contraire, la présélection du GPHG 2021

2021, année de bonnes (et de moins bonnes) surprises dans les nouveautés lancées par les marques – lesquelles résistent tant bien que mal aux défis de la crise sanitaire. Voici une présentation des premières montres du second semestre 2021, racontées du point de vue des marques et commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » horlogères. Voici une nouvelle brassée de montres qui sont en compétition pour le GPHG 2021 et qui n’avaient pas été chroniquées dans nos pages. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de savoir ce qui circule sur les marchés. « Quand on aime, on ne compte pas » : ce sera donc une montre par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : Bovet 1822, Chopard, Grand Seiko, Jacob & Co, MB&F, Piaget et Van Cleef & Arpels…


JACOB & CO. Opera Godfather Minute Repeater

Dans l'univers des montres à sonnerie/musicales chez Jacob & Co., la répétition minutes est apparue pour la première fois dans la collection Palatial et dans les Twin Turbo et Twin Turbo Furious. Ensuite, Jacob & Co. a décidé de produire une montre qui jouait de la musique, et la collection Opera est née. L'Opera de 49 mm est le premier garde-temps de luxe à associer un mouvement tourbillon à trois axes de haute horlogerie à une boîte à musique suisse à deux peignes et deux cylindres. L'Opera Godfather a poussé l'Opera un peu plus loin, en introduisant le thème musical du parrain, suivi de l'Opera Scarface avec son propre thème musical. Étant une marque toujours en quête d'innovation et de complexité, Jacob & Co. et ses designers se sont demandés pourquoi ne pas combiner les deux. C'est à ce moment-là que Jacob & Co. a présenté la Grand Complication Opera Godfather Minute Repeater. Jacob & Co. a les droits exclusifs, en partenariat avec Paramount Pictures, d'utiliser le logo du Parrain et sa mélodie envoûtante dans cette montre étonnante. De plus, une image stylisée de Marlon Brando dans le rôle de Don Corleone, exclusive à l'Opera Godfather Minute Repeater, est superposée à un piano en or 18 carats et laqué noir. L'Opera Godfather Minute Repeater honore ce film spectaculaire avec son style unique, sa combinaison de complications et sa capacité à jouer la musique du thème du Parrain à la demande.

PIAGET Altiplano Tourbillon

L'Altiplano Tourbillon est portée vers de nouveaux sommets avec un cadran en verre aventuriné, une technique qui exalte le cadran et le transforme en un ciel étoilé bleu foncé. Cette montre en édition limitée est un ajout stellaire à votre collection. L'Altiplano Tourbillon est animée par le mouvement extra-plat 670P, l'innovation au service d'un profil raffiné et élégant. Poursuivant son allure, cette montre en or blanc est sertie de diamants baguette sur la lunette, pour apporter de l'éclat à cette création envoyée depuis les étoiles.

GRAND SEIKO Calibre 9SA5 Hi-Beat 36000, 80 heures

La création Hi-beat 36000 80 Heures offre une nouvelle perspective sur la nature du temps. Son cadran est inspiré des bouleaux blancs élancés, très répandus dans le centre et le nord du Japon et poussant en abondance à proximité du Grand Seiko Studio Shizukuishi où sont produites toutes les montres mécaniques de Grand Seiko. À travers sa texture sophistiquée, la finesse de ses détails et la minutie de sa conception, ce nouveau garde-temps ouvre une fenêtre sur l'environnement naturel unique du Japon et sur le savoir-faire raffiné de Grand Seiko. La montre est alimentée par le calibre révolutionnaire 9SA5, présenté pour la première fois en 2020 à l'occasion du 60e anniversaire de Grand Seiko. La montre SLGH005 est la première création équipée du nouveau calibre à rejoindre la collection courante de Grand Seiko. Le calibre 9SA5 offre un écart de marche compris entre –3 et +5 secondes par jour, couplé à une réserve de marche de 80 heures. La précision, la puissance et la finesse du Calibre 9SA5 résultent d’une restructuration radicale des composants clés. Ce calibre intègre le tout nouvel échappement développé par la manufacture qui a la faculté d’augmenter considérablement l’efficacité du mouvement, en transmettant directement l’énergie de la roue d’échappement au balancier. La particularité est que, dans une direction, l’énergie est directement transmise au balancier, mais dans l’autre, elle est transmise par l’ancre, comme dans un échappement traditionnel. Le calibre 9SA5 est équipé d’un balancier sans raquette spécialement conçu pour ce calibre. Il permet de rester précis plus longtemps et offrir une meilleure résistance aux chocs et à la friction. Alors que le spiral du calibre 9S est plat, sur le 9SA5, il a été décidé, au terme de plus de 80 000 simulations, de le couder, pour en améliorer les performances dans toutes les positions. Son rôle principal est d’améliorer l’isochronisme. C’est un mouvement d’une incroyable efficacité, aux superbes finitions. Le pont affiche une silhouette délicatement incurvée inspirée de la silhouette du Mont Iwate et des méandres du fleuve Shizukuishi que l’on trouve proche du studio qui réalise la montre. Les aiguilles puissantes et les index saillants rainurés garantissent une parfaite lisibilité. L'alternance entre le polissage Zaratsu, pour une finition miroir sans la moindre distorsion, et la finition brossée, donne au boîtier un éclat discret et harmonieux. Le boîtier est doté de larges cornes et d'un faible centre de gravité, lui conférant un parfait maintien sur le poignet. Le design est fidèle au style Grand Seiko défini en 1967 avec la célèbre 44GS, mais néanmoins allié à un solide caractère contemporain qui marque une nouvelle ère pour Grand Seiko.

VAN CLEEF & ARPELS Montre Lady Féerie

Perpétuant depuis sa création une vision poétique de la vie, Van Cleef & Arpels introduit en horlogerie une dimension qui lui est propre : celle du rêve et de l’émotion. Alliance d’inventivité et d’onirisme, ses créations interprètent la mesure du temps comme un appel à l’imaginaire, au voyage et au bonheur. Marquant le début d’une tradition chère à Van Cleef & Arpels, les premières figures féminines de la Maison sont créées au début des années 1940, prenant la forme de précieux clips ballerines et fées. Imaginées comme un symbole de joie et d’espoir, les fées séduisent rapidement les collectionneurs par la grâce de leur posture et le raffinement de leurs ailes. Comme prêtes à s’élancer dans les airs, elles sont souvent dotées d’un visage en diamant taille rose surmonté d’une coiffe. Depuis la première montre Lady Arpels Féerie créée en 2007, ces silhouettes aériennes accompagnent le défilement des heures, telles les gardiennes du Temps Poétique de Van Cleef & Arpels. Enrichissant la collection des modèles Féerie, cette pièce réunit savoir-faire horlogers et métiers d’art dans une boîte de 33 mm aux proportions délicates. À la faveur d’une scène onirique, une fée marque le temps qui passe de sa baguette magique, sous la douce lueur de la Lune. Telle une muse protectrice, une fée en robe de saphirs et diamants veille sur le Temps Poétique de Van Cleef & Arpels. Son visage figuré par un diamant se détache avec éclat sur les nuances bleutées du ciel en nacre guillochée. Les mêmes tonalités viennent parer ses ailes translucides réalisées grâce à l’association de l’émail plique-à-jour et de l’émail grisaille. Combinées pour la première fois sur un même motif par la Maison, ces techniques suscitent des jeux de nuances et de profondeur sur les ailes, également bordées de diamants sertis avec une extrême minutie après l’émaillage. Assise sur un nuage en nacre à la blancheur irisée, la figure féminine indique les minutes de sa baguette magique, tandis que la Lune accueille le défilement des heures dans un guichet en nacre, auréolé d’une lueur apaisante. Visible au dos de la montre, la masse oscillante est gravée d’un ciel de pleine Lune, parsemé d’étoiles. Savoir-faire horlogers, joailliers et métiers d’art s’unissent pour donner vie à cette scène poétique. La montre Lady Féerie est dotée d’un mouvement mécanique à remontage automatique, avec affichage rétrograde des minutes et heures sautantes. Un travail de conception et d’assemblage d’une grande précision a été nécessaire pour que ce mouvement sophistiqué prenne place dans la boîte Lady de 33 mm de diamètre. Celle-ci est rehaussée d’une glace saphir bombée qui optimise l’entrée de la lumière et parachève la silhouette de la montre avec douceur.

MB&F LM101 Double Hair Spring

La série Legacy Machine 101 (LM101) a été lancée pour la première fois en 2014. Comme le suggère son nom « 101 », cette pièce se concentre sur les éléments essentiels d’une montre mécanique; renfermés au sein d’un boîtier de 40 mm de diamètre, c’est une des Machines les plus compactes jamais créées par MB&F. En 2021, la série LM101 évolue avec de nouvelles versions perfectionnées techniquement et esthétiquement, qui se distinguent des éditions précédentes par des cadrans colorés et incluant une version en acier. Se concentrant encore davantage sur les éléments essentiels, la lunette et la gravure « Legacy Machine » disparaissent pour laisser entièrement place à l’heure et la réserve de marche, indiquées sur des sous cadrans légèrement plus grands; mais la vraie vedette est le balancier volant typique des Legacy Machines, héritant au passage d’un double spiral. Au verso de la LM101, le verre est bombé pour réduire l’épaisseur de la carrure et, visuellement, la hauteur de la montre. Il dévoile un mouvement remarquablement fini à la main, avec ponts et platines aux courbes sensuelles. Le style, emprunté aux belles montres de poche d’autrefois, témoigne de l’importance accordée à la légitimité historique. Si la fidélité au passé s’exprime à travers le raffinement des Côtes de Genève ondulantes, des angles polis, des chatons en or et des vis bleuies, le mouvement de la LM101 ne se limite pas pour autant à cela. En 2014 il annonçait une nouvelle ère, puisqu'il était le premier à avoir été entièrement conçu et développé par MB&F. Alors que le mouvement a été entièrement développé en interne, c’est le célèbre maître horloger Kari Voutilainen qui a pris la responsabilité d’assurer la justesse historique du design des ponts et des finitions raffinées du mouvement.

CHOPARD L.U.C. Quattro Spirit 25

A l’occasion des célébrations des 25 ans de sa création, Chopard Manufacture présente son premier garde-temps à heures sautantes : le L.U.C Quattro Spirit 25. Son mouvement L.U.C 98.06-L, innovant et ultrasophistiqué, est logé dans un boîtier en or rose éthique 18 carats de 40 millimètres de diamètre, aux lignes épurées caractéristiques de la collection L.U.C. Les quatre barillets de la technologie exclusive Chopard Quattro autorisant jusqu’à huit jours de réserve de marche font du modèle L.U.C Quattro Spirit 25 l’une des rares montres à heures sautantes pourvues d’une telle autonomie. Du mouvement au cadran blanc en émail grand feu sur lequel prend place le guichet d’heure placé à six heures, l’ensemble de cette création horlogère éditée en série limitée de 100 pièces est fabriqué en interne grâce aux métiers d’art maîtrisés par les artisans d’émotions de la Manufacture, assurant un haut degré de finitions salué par le prestigieux Poinçon de Genève.

BOVET 1822 Recital 23

La Récital 23 est le premier garde-temps féminin de Bovet à être doté du boîtier « écritoire », conçu ici pour la première fois dans une forme ovale de 43 mm de haut et 28,7 mm de large. Les heures et les minutes occupent un cadran décentré à 6 heures, tandis qu'une phase de lune tridimensionnelle profondément poétique est affichée dans la partie supérieure du garde-temps. Le garde-temps Récital 23 est animé par un mouvement mécanique à remontage automatique, dont la masse oscillante en or 22 carats est finement gravée à la main du motif « Fleurisanne » que la Maison Bovet 1822 produit depuis près de deux siècles. Ses oscillations alimentent deux barillets pour une réserve de marche de 62 heures. Le module de phase de lune, entièrement développé et fabriqué dans les ateliers de Bovet 1822, permet de décaler l'affichage de l'heure et d'ajouter l'indicateur de phase de lune. Présenté sous la forme d'un dôme hémisphérique, l'indicateur de phase de lune correspond majestueusement au volume du boîtier « écritoire ». La surface du dôme est gravée pour évoquer la surface lunaire et remplie de matière luminescente. Cet exploit est d'autant plus remarquable en raison de la cambrure de l'indicateur. Elle se lit à travers un guichet circulaire tridimensionnel dont la fabrication et la décoration ont nécessité à elles seules plus d'une journée de travail. Le mécanisme de précision utilisé pour déterminer la phase de lune ne nécessite une correction que tous les 122 ans. Soucieux de développer des complications utiles qui permettraient une utilisation quotidienne du garde-temps, M. Pascal Raffy - propriétaire de Bovet 1822 - a cherché à intégrer un bouton poussoir dans le cabochon en saphir véritable de la couronne afin de pouvoir régler facilement la phase de lune, sans avoir besoin de correcteurs. Une pression sur la couronne fait avancer la phase de lune d'un jour. En 2021, la Récital 23 est proposée en or rouge 18 carats avec un cadran guilloché turquoise vif. Le boîtier et la lunette sont sertis de diamants blancs ronds. Intemporelle et symbolique, la nouvelle Récital 23 représente les valeurs qui animent M. Raffy et les artisans de Bovet 1822 : la passion de la haute horlogerie et la volonté de perpétuer l'illustre histoire de Bovet 1822 par de nouvelles expressions nobles de l'art horloger.



Partagez cet article :

Restez informé !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez nos dernières infos directement dans votre boite de réception ! Nous n'utiliserons pas vos données personnelles à des fins commerciales et vous pourrez vous désabonner n'importe quand d'un simple clic.

Newsletter