> 

REPÉRAGES #77-2022 (accès libre)
Sept montres que les jurés du GPHG ont bien fait de ne pas oublier dans la présélection

2021, année de bonnes (et de moins bonnes) surprises dans les nouveautés lancées par les marques – lesquelles résistent tant bien que mal aux défis de la crise sanitaire. Voici une présentation des premières montres du second semestre 2021, racontées du point de vue des marques et commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » horlogères. Voici une nouvelle brassée de montres qui sont en compétition pour le GPHG 2021 et qui n’avaient pas été chroniquées dans nos pages. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de savoir ce qui circule sur les marchés. « Quand on aime, on ne compte pas » : ce sera donc une montre par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : Angelus, ArtyA, Bvlgari, Hermès, Christiaan Van Der Klaauw, MB&F et Milus…


HERMÈS Kelly Joaillerie

Créée en 1975, la montre Kelly dont le boîtier en forme de cadenas est inspiré de celui du sac éponyme se dévoile aujourd’hui dans une nouvelle version au porter variable. Habillée d’or et de diamants la Kelly Joaillière bouscule l’ordre établi, enlaçant le poignet d’une éblouissante manchette, portée en élégant pendentif sur une chaîne sertie ou encore nouée autour du cou par une clochette et son lien de cuir. Serti de 430 diamants taille brillant (rond) et de 57 diamants taille princesse (carré), le bracelet manchette de la Kelly Joaillière est le fruit de l’expertise minutieuse du sertisseur : son ouvrage débute avec la préparation de la matière précieuse qui accueillera cette pléiade de diamants, 242 éléments en or gris fondus et polis pour une première phase de sertissage. L’artisan commence par sertir les côtés externes et les poussoirs du bracelet avec la technique du serti grain : les diamants sont maintenus par de petits grains taillés dans le métal. Puis, il s’attèle à la partie centrale du bracelet, formée de trois éléments. La plaque accueillant l’anneau de fixation du cadenas est intégralement sertie neige : des diamants de différents tailles sont sélectionnés et juxtaposés avec précision, pour recouvrir entièrement la surface. Viennent ensuite les diamants de taille princesse, sertis clos : une technique consistant à enrober la pierre d’une feuille de métal, rabattue par martellement sur le pourtour du diamant, et qui se fond avec la surface en or. Une fois tous les éléments sertis et polis, ils sont soigneusement assemblés pour former la manchette sur laquelle vient s’attacher le boîtier cadenas en or gris, lui-même paré de 232 diamants taille brillant et de trois diamants taille princesses. Au cœur de cette composition joaillière, un cadran en nacre naturelle blanche serti de quatre diamants égrène un temps complice, au rythme d’un mouvement à quartz. Pour garder sa montre Kelly au plus près du cœur, un sautoir chaîne en or gris fait lui aussi honneur aux diamants, avec ses fins maillons illuminés de 111 diamants taille brillant sertis grains et de 10 diamants taille princesse serti clos. Enfin, pour une allure plus décontractée, la montre Kelly se glisse dans un pendentif clochette en alligator lisse noir, réalisé dans la tradition des savoir-faire sellier-maroquiniers de la maison Hermès.

BVLGARI Divas Dream Peacock Collection

Clin d'œil à l'héritage romain de Bvlgari, les montres Divas' Dream Peacock rendent hommage à leurs charmes, en canalisant l'esprit de l'homme le plus diva de la nature : le paon. Ce choix est tout à fait naturel, car cette montre sensuelle au caractère très particulier s'inspire des mosaïques en forme d'éventail des thermes de Caracalla, qui représentent également des paons. Cet oiseau, riche en symboles, a été représenté à maintes reprises sous d'innombrables formes depuis plus de quatre mille ans. Au Moyen Âge, on le croyait immortel. Symbole de fertilité et de permanence en Inde, le paon est également représenté de part et d'autre de l'arbre de vie au Moyen-Orient. Également connu comme la créature préférée de Junon, la femme de Jupiter dans la mythologie romaine, sa représentation colorée apparaît sur un certain nombre de mosaïques anciennes. La Divas' Dream Peacock Dischi est dotée d'un cadran en marqueterie de plumes de paon naturelles. Utilisant cette technique d'incrustation qui remonte à l'Antiquité et était une technique populaire dans l'Italie de la Renaissance, avant d'être reprise par Bvlgari dans les années 1970, le cadran est serti de 24 éléments de plumes naturelles découpées à la main, avec un cercle central représentant entièrement "l'œil" de la plume de paon. Les plumes sont le résultat d'un processus de sélection minutieux qui consiste à en trier près de 500 pour trouver la plus grande couleur, texture et harmonie. Une fois sélectionnée, chaque plume est passée sur une machine à vapeur en laiton antique pour révéler son éclat naturel. Elles sont ensuite taillées, collées, coupées et assemblées pour créer la finition en mosaïque soyeuse et réfléchissante de la montre. L'élégance du cadran en marqueterie de plumes rencontre le savoir-faire horloger dans le mouvement automatique BVL 308 "dischi", une solution technique exquise basée sur la rotation de deux disques indiquant respectivement les heures et les minutes à travers un diamant rond et un diamant taille brillant en forme de poire. Le boîtier est entouré à chaque extrémité par deux motifs en éventail qui se raccordent à un bracelet en alligator bleu profond.

MILUS Archimèdes by Milus Orange Corail

Une édition très limitée d’un orange vif et audacieux. L'Archimèdes by Milus succède aujourd'hui à la Milus Super Compressor des seventies, alternant finitions brossées et polies, le tout rehaussé d'un verre saphir bombé avec traitement antireflet intérieur; qui accentue son style vintage. C'est sur un boitier de 41 mm équipé d'une discrète valve à hélium dans sa carrure à 9 heures que le développement s'est porté. Le cadran orange laqué, poli , le guichet date à 3 heures, et les fameuses aiguilles « Broad Arrow », un ensemble qui privilégie la lisibilité. Elle possède tous les éléments d'une véritable Super Compressor, deux couronnes vissées, dont celle du dessus servant à actionner le réhaut tournant bi-directionel, avec son échelle de plongée de 60 minutes. Tous les marquages sont exécutés en Super-LumiNova naturel garantissant en toutes circonstances une sécurité et une précision optimale dans le chronométrage. Son mouvement ETA 2892-A2 (top grade) se voit protégé par une boîte acier 316L, étanche jusqu'à 30 ATM ou 300 mètres. L'Archimèdes Orange Coral est proposée avec deux options de bracelet facilement interchangeables, un bracelet en maille milanaise, acier inoxydable brossé 316L et un bracelet Tropic - Caoutchouc vulcanisé noir. Avec cette édition limitée, Milus s'engage activement dans la protection des récifs coralliens. Pour chaque montre, Milus fait don d'un montant permettant de sauver un corail qui est adopté et nommé au nom du client. Orange Coral - Plus qu'une couleur, un engagement envers la vie sous-marine et la durabilité.

ARTYA Purity Tourbillon

Expression de la grammaire horlogère d'ArtyA, le Tourbillon Purity fait preuve d'une inventivité technique qui allie un style marginal à une clarté visuelle. Ensemble architectural magnifiquement équilibré, le calibre à remontage manuel présente un tourbillon volant surdimensionné d'un diamètre de 16,3 mm, soit 50 % de plus que la plupart des tourbillons existants. Comme le tourbillon ArtyA Purity bat à une fréquence de 28'800 vibrations par heure, une précision extraordinaire et une plus grande stabilité sont obtenues grâce à une fréquence beaucoup plus élevée que celle de nombreux autres tourbillons suisses haut de gamme. Dotés d'une réserve de marche de 70 heures, les deux barillets connectés en parallèle alimentent le mouvement qui actionne les fonctions heures et minutes centrales tandis que l'indication des secondes s'affiche élégamment sur le tourbillon volant qui effectue une rotation de 360 degrés en 60 secondes. Entièrement transparent, le boîtier en verre saphir n'a rien à cacher et beaucoup à montrer. Cette quête de transparence pousse à l'extrême le squelettage du mouvement et met en valeur l'étonnante beauté de son esprit complexe.

KRISTIAAN VAN DER KLAAUW CVDK Planetarium Eise Eisinga

Christiaan van der Klaauw Astronomical Watches est fier de présenter l’œuvre d’art unique CVDK Planetarium Eise Eisinga. Cette pièce d’horlogerie astronomique vous offre un récit, la science, l’histoire approfondie et l’art. Une belle histoire à raconter mais surtout à porter. Tout commença en 1781 avec le génie universel M. Eise Eisinga, qui construisit un planétarium au plafond de son salon pour réfuter une prophétie contemporaine selon laquelle certaines planètes étaient sur une trajectoire de collision et la fin du monde était donc imminente. Désormais, en 2020, le plus ancien planétarium au monde encore en service rencontre le plus petit planétarium mécanique au monde... Notre module conçu en interne vous apporte le plus petit planétarium héliocentrique mécanique au monde. Il expose en temps réel les orbites solaires de Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter et Saturne. Il vous indique également les minutes, les heures, la date et le mois. Le plus petit planétarium mécanique au monde est situé sur la position de 6 heures. Les planètes colorées sont peintes à la main. Le Soleil doré est positionné exactement au centre du Planétarium. Les planètes orbitent autour du soleil comme suit : Mercure: 87,97 jours ; Vénus: 224,70 jours ; Terre: 365,24 jours ; Mars: 686,98 jours ; Jupiter: 11,86 années ; Saturne: 29,46 années. Le mouvement suisse est modifié pour Christiaan van der Klaauw afin de créer davantage d’espace, car nous en avons besoin pour construire le module du Planétarium sur le dessus. La montre dispose d’un double barillet qui donne une réserve de marche de 96 heures. Le Planétarium est connecté à la date, il est donc très facile de régler la montre et de garder vos planètes dans la bonne position. Ceci est important, vous n’avez pas besoin d’être astronome pour porter une montre aussi compliquée. Le fascinant cadran animé est un micro cadran peint à l’huile à la main qui représente le plafond en bois du Royal Planétarium du Musée du Eise Eisinga.

ANGELUS U30 Black Tourbillon Flyback Split-Second

Sur l'autel de la grande complication, U30 est une offrande à nulle autre pareille. Ultralégère et ultra-sportive, cette incroyable machine horlogère Angelus cumule les complications de prestige : tourbillon, chronographe à retour en vol et à rattrapante. Son boîtier de 47 mm en titane DLC noir aux contours ajourés accueille un mouvement squelette, automatique, parmi les plus complexes au monde.

MB&F LM SE Eddy Jaquet Le Tour du monde en quatre-vingt jours

MB&F met en lumière le travail d’un artisan traditionnel, via l’édition limitée LM Split Escapement 'Eddy Jaquet': une série de huit pièces uniques représentatives de l’imagination et du savoir-faire extraordinaires du fameux graveur dans l’illustration des romans de Jules Verne - y compris "Le Tour du Monde en 80 Jours". Dans le cercle restreint des amateurs de montres signées par des horlogers indépendants, Eddy Jaquet est reconnu comme l’homme qui a l’art de transformer une montre en fresque narrative. Le plus marquant dans le travail du Neuchâtelois, c’est l’intensité de sa portée et de son ambition. Le style est classique, l’exécution des figures humaines fabuleuse. Les platines-cadrans des pièces LM SE Eddy Jaquet sont inspirées par les histoires de Jules Verne, écrivain français du XIXe siècle largement reconnu comme le principal pionnier de la science-fiction. Pour chaque pièce unique, Eddy Jaquet a lu (ou relu dans certains cas) l’œuvre originale et regardé toutes les créations importantes qui en découlent, notamment les illustrations originales publiées et les films. Il a ensuite créé ses propres esquisses originales sur des modèles de platines-cadrans, en représentant les scènes clés de chaque histoire et, parfois, en conjuguant plusieurs tableaux pour créer une fresque graphique narrative. Les gravures sont réalisées directement sur la platine du mouvement LM SE, qui fait en même temps office de cadran. Dans certaines parties, la platine-cadran avait 1,15 mm d’épaisseur, ce qui laissait à Eddy Jaquet suffisamment de matière pour graver même en profondeur. Dans trois zones particulièrement vulnérables, il ne disposait que de 0,35 mm d’épaisseur, ce qui l’a obligé à travailler avec une extrême prudence tout en s’assurant que l’esthétique générale de la gravure, très détaillée, ne soit pas compromise. Pour illustrer au mieux chacune des scènes, Eddy Jaquet a déployé toute la gamme des techniques de gravure et de finition - appliquant aussi à la main par endroits un rhodiage foncé, pour ajuster l'ombre de chaque détail.


Partagez cet article :

Restez informé !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez nos dernières infos directement dans votre boite de réception ! Nous n'utiliserons pas vos données personnelles à des fins commerciales et vous pourrez vous désabonner n'importe quand d'un simple clic.

Newsletter