• SÉANCE DE RATTRAPAGE semaine 08-2024 (accès libre)
    L’actualité des marques et des montres tout au long d’une des dernières semaines de l’hiver

    Le premier semestre s’avance lentement, mais dégressivement, alors que se dessine un millésime 2024 qui chamboulera sans doute tout le paysage horloger ! Ce sera l’année de tous les dangers, entre les guerres (Ukraine, Proche-Orient, etc.) et la crise économique qui couve un peu partout dans le monde – particulièrement sur les grands marchés horlogers. Des mutations décisives sont à l’œuvre. Voici, comme tous les week-ends, tout ce qui a vraiment compté pour la communauté horlogère, au cours de cette semaine, à propos des hommes, des montres et des marques.

  • REPÉRAGES #43-2024 (accès libre)
    Sept montres qui piaffent d’impatience avant les grands salons horlogers du printemps 2024

    Quarante-troisième épisode de notre panorama des montres de l’année 2024 : ces nouveautés sont racontées ici du strict point de vue des marques. Elles sont expliquées dans la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » d’horlogerie, celle de nos « amies les marques » ! Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou d’ailleurs, au masculin comme au féminin, que va-t-on découvrir dans les vitrines ? Quand on aime, on ne compte pas – voici donc sept montres de sept marques : Baume & Mercier, Fossil, Grand Seiko, MATWatches, MeisterSinger, TAG Heuer et Versace…

  • REPÉRAGES #42-2024 (accès libre)
    Six montres et un livre qui savent nous rendre encore plus précieux le temps qui passe

    Quarante-deuxième épisode de notre panorama des montres de l’année 2024 : ces nouveautés sont racontées ici du strict point de vue des marques. Elles sont expliquées dans la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » d’horlogerie, celle de nos « amies les marques » ! Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou d’ailleurs, au masculin comme au féminin, que va-t-on découvrir dans les vitrines ? Quand on aime, on ne compte pas – voici donc sept montres de sept marques : Bremont x Bamford, Bvlgari, Casio, H. Moser & Cie., Otium, Philipp Plein et Sinn…

  • BUSINESS MONTRES x ATLANTICO
    Quand les plongeuses se font bronzer et quand le noir prend la lumière : c’est l’actualité des montres en mode Carême

    Mais aussi l’argent noir d’un chronographe de tradition, le premier galop d’une mosaïque, un nouveau patriotisme horloger, une nostalgie cinquantenaire et un anneau magique qui peut tout changer… Images ci-dessous : fils de soie et pièces de cuir pour une « mosaïque » équestre signée Hermès…

  • REPÉRAGES #41-2024 (accès libre)
    Sept montres qui mettent l’accent tonique pour bien profiter du temps qui passe

    Quarante-et-unième épisode de notre panorama des montres de l’année 2024 : ces nouveautés sont racontées ici du strict point de vue des marques. Elles sont expliquées dans la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » d’horlogerie, celle de nos « amies les marques » ! Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou d’ailleurs, au masculin comme au féminin, que va-t-on découvrir dans les vitrines ? Quand on aime, on ne compte pas – voici donc sept montres de sept marques : Bvlgari, Bulova, Ferragamo, Fossil, Hanhart, Poiray et Zenith…

  • LE BLOC-NOTES DU SNIPER
    Incroyable, mais ce n’est pas un gag : Watches & Wonders prive ses marques de journalistes japonais !

    Dans sa mission d’informations en toute liberté, le Sniper va vous parler des journalistes japonais bannis de Watches & Wonders, de métavers problématique, de révolution numérique avortée, de Steve McQueen et de l’explosivité horlogère – on en oublie, mais vous retrouverez tout ce petit monde dans les notes ci-dessous. « Les blocs-notes sont des coups de sonde, des carottages donnés dans le chatoyant foutoir du monde », nous dit Sylvain Tesson. Bloc-notons donc dans le chatoyant foutoir qu’est l’horlogerie telle que nous la vivons…

  • REPÉRAGES #40-2024 (accès libre)
    Sept montres qui se proposent de vous simplifier en toute sérénité le temps qui passe

    Quarantième épisode de notre panorama des montres de l’année 2024 : ces nouveautés sont racontées ici du strict point de vue des marques. Elles sont expliquées dans la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » d’horlogerie, celle de nos « amies les marques » ! Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou d’ailleurs, au masculin comme au féminin, que va-t-on découvrir dans les vitrines ? Quand on aime, on ne compte pas – voici donc sept montres de sept marques : Bell & Ross, Chronoswiss, Fossil, Lorca, Sinn, TAG Heuer et Tissot…

  • PICTOCHRONIQUES #75
    « Nous sommes une impossibilité dans un univers impossible »

    75e épisode de nos « pictochroniques » qui racontent en une dizaine de pictofictions – aussi sérieuses sur le fond qu’elles ne se prennent pas au sérieux sur la forme – la vie rêvée des montres et le quotidien de l’industrie horlogère, histoire de mieux connaître et de mieux comprendre le microcosme horloger. Merci au grand écrivain d’anticipation Ray Bradbury (1920-2012) pour la citation qui lui est attribuée et qui compose le titre de cette pictochronique. C’est intéressant, le relief que ça peut prendre quand on relie cette pensée à l’actualité de l’horlogerie. Non, vous ne trouvez pas ? Allez, cherchez bien ! Il suffit pour ça d’un peu d’imagination, comme le chantait Charles Trenet dans son « Jardin imaginaire »…

  • SANS FILTRE #84
    « Remarques horlogères intempestives sur quatre décennies de trajectoire Apple »

    Il y a pile quarante ans, à quelques semaines près, l’auteur de ces lignes achetait son premier Macintoch 128 K chez un des premiers revendeurs Apple de Paris, qui venait de recevoir une première livraison de cet ordinateur « personnel » [quel drôle de concept !] présenté quelques semaines auparavant aux États-Unis.

  • REPÉRAGES #39-2024 (accès libre)
    Sept montres qui jouent sur toutes les gammes d’une symphonie venue des profondeurs du temps

    Trente-neuvième épisode de notre panorama des montres de l’année 2024 : ces nouveautés sont racontées ici du strict point de vue des marques. Elles sont expliquées dans la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » d’horlogerie, celle de nos « amies les marques » ! Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou d’ailleurs, au masculin comme au féminin, que va-t-on découvrir dans les vitrines ? Quand on aime, on ne compte pas – voici donc sept montres de sept marques : Direnzo, Festina, Frederique Constant x Peter Speake, L’Épée 1839, Nomos Glashütte, Orient Star et Sinn…

  • REPÉRAGES #38-2024 (accès libre)
    Six montres et un dragon qui peuvent vous entraîner très loin dans de nouveaux espaces spatio-temporels

    Trente-huitième épisode de notre panorama des montres de l’année 2024 : ces nouveautés sont racontées ici du strict point de vue des marques. Elles sont expliquées dans la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » d’horlogerie, celle de nos « amies les marques » ! Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou d’ailleurs, au masculin comme au féminin, que va-t-on découvrir dans les vitrines ? Quand on aime, on ne compte pas – voici donc sept montres de sept marques : Grand Seiko, Hublot, L’Épée 1839, Moëls & Co., Moritz Grossmann, Raketa et The Solutions…

  • PICTOCHRONIQUES #74
    « Que de temps perdu à gagner du temps ! »

    74e épisode de nos « pictochroniques » qui racontent en une dizaine de pictofictions – aussi sérieuses sur le fond qu’elles ne se prennent pas au sérieux sur la forme – la vie rêvée des montres et le quotidien de l’industrie horlogère, histoire de mieux connaître et de mieux comprendre le microcosme horloger. Merci à l’immense écrivain français Paul Morand (1888-1976) pour la citation de son « Journal inutile 1968-1972 », page du 20 septembre 1970, qui compose le titre de cette pictochronique. C’est intéressant, le relief que ça peut prendre quand on relie cette pensée à l’actualité de l’horlogerie. Non, vous ne trouvez pas ? Allez, cherchez bien ! Il suffit pour ça d’un peu d’imagination, comme le chantait Charles Trenet dans son « Jardin imaginaire »…

  • SALONS HORLOGERS 2024
    Ce que nous dit Inhorgenta (Munich) ne plaide pas vraiment en faveur des Suisses

    Le premier grand salon horloger de l’année vient de fermer ses portes : il se tenait en Allemagne, et pas en Suisse. Inhorgenta (Munich) est en train de fédérer toute cette entrée de gamme horlogère que Genève a choisi d’exclure de son salon de printemps. Quelle fabuleuse bêtise stratégique pour l’établissement suisse !

  • REPÉRAGES #37-2024 (accès libre)
    Six montres et une grenade qui vous proposent de savourer autrement le temps qui passe

    Trente-septième épisode de notre panorama des montres de l’année 2024 : ces nouveautés sont racontées ici du strict point de vue des marques. Elles sont expliquées dans la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » d’horlogerie, celle de nos « amies les marques » ! Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou d’ailleurs, au masculin comme au féminin, que va-t-on découvrir dans les vitrines ? Quand on aime, on ne compte pas – voici donc sept montres de sept marques : Baltic, Bremont, Carl Suchy & Söhne, Citizen, Elka Watch x Ace Jewelers, L’Épée 1839 et Louis Pion…

  • WATCHPEOPLE
    « Swiss, but not boring » (tout un programme horloger !)

    L’événement du salon horloger allemand Inhorgenta n’était pas le triplement des surfaces occupées par les marques de montres, mais le doublement de la présence du groupe Ice-Watch, qui se présente désormais avec un second bras armé, « Swiss Made » cette fois : on vous raconte la naissance de Watchpeople…

médias

Nos dernières vidéos

Réseau sociaux

L'actualité en live

Nos articles

La Sélection

Restez informé !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez nos dernières infos directement dans votre boite de réception ! Nous n'utiliserons pas vos données personnelles à des fins commerciales et vous pourrez vous désabonner n'importe quand d'un simple clic.

Newsletter