> 

LE SNIPER DU VENDREDI
Comment la joaillerie se construit une ligne Maginot qui l’étouffera sans pouvoir la protéger et pourquoi les récidivistes de Kickstarter sont dangereux

Comme (trop) souvent, l’horlogerie-joaillerie se trompe de combat et s’apprête à rater le train des « pierres de culture », qui ont la faveur des nouvelles générations tant pour des raisons éthiques et pour des raisons socio-culturelles. Les dangers de cette « ubérisation » foudroyante sont multiples (voir notre éditorial). Dommage : on tenait là une bonne occasion de créer des bijoux et des montres spectaculaires à des prix infiniment plus raisonnables et séduisants que ceux des industries traditionnelles : à part les seniors du baby-boom, qui peut encore croire qu’une lunette sertie de vrais petits cailloux (extraits d’une mine) a plus de « valeur » qu’une lunette sertie de petits cailloux strictement identiques, mais fabriqués en usine ?


••• VRAIS DIAMANTS, FAUX PROBLÈMES  ET QUESTIONS DE CULTURE… (éditorial) L’ASMEBI (Association romande des métiers de la bijouterie) organisait hier une soirée consacrée aux « diamants de synthèse », susceptibles de mettre « l’horlogerie et la joaillerie en danger ». Bonne question, sur laquelle Business …
Partagez cet article :

Restez informé !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez nos dernières infos directement dans votre boite de réception ! Nous n'utiliserons pas vos données personnelles à des fins commerciales et vous pourrez vous désabonner n'importe quand d'un simple clic.

Newsletter