• WATCH COMEDY CLUB #257
    « Si vous faites suivre à un chameau des cours de business à Harvard, vous ne ferez jamais de lui un entrepreneur »

    En une dizaine d’images détournées et de photos piratées, une séquence de pictofiction réalisée dans une logique situationniste, sans se prendre au sérieux, juste pour illustrer, commenter ou critiquer quelques scènes pittoresques de la vie ordinaire de la montre. Il s’agit de mieux comprendre la saga quotidienne de tout le microcosme horloger. Merci au regretté Nicolas Hayek (1928-2010) pour la citation d’une de ses interviews (« L’Illustré », 2003) qui compose le titre de cette chronique. C’est incroyable, le relief que ça peut prendre quand on marie cette sentence à l’actualité horlogère, vous ne trouvez pas ? Allez, cherchez bien ! Il suffit pour ça d’un peu d’imagination, comme le chantait Charles Trenet dans son « Jardin imaginaire »…

  • À BOUT PORTANT
    Beaucoup de couleurs au poignet pour distribuer des coups de maillets (Ralph Lauren)

    « Messieurs, à cheval ! Messieurs, au galop ! » : ce n’est pas tous les jours qu’on porte une montre dédiée au polo, avec un joueur sur le cadran qui peut faire écho au joueur qu’on porte brodé sur son polo (chemise). Avec beaucoup de couleurs et non sans une certaine naïveté figurative, l’exercice horloger tenté avec une Polo Ralph Lauren est des plus sympathiques…

  • SANS FILTRE #51 (accès libre)
    « C’est peut-être Timex qui a trouvé l’argument le plus percutant contre les montres connectées »

    Un argument que les montres suisses n’ont pas été capables de formuler, alors que les smartwatches ont littéralement et impunément ruiné la base de leur pyramide horlogère ! Dommage que les Américains y aient pensé avant l’industrie horlogère, mais on se consolera en remarquant qu'ils ont dû y penser en latin…

  • REPÉRAGES #90-2022 (accès libre)
    Sept montres viriles qui se voient déjà en haut de l’affiche au prochain GPHG

    90e séquence de cette année 2022, millésime qui s’annonce comme celui de tous les dangers : après le calme, la tempête ? Les montres qui se lancent dans la compétition pour le prochain GPHG sont racontées ici du strict point de vue des marques : elles sont ainsi commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » (manufactures) d’horlogerie. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de connaître les montres en lice pour le plus important « concours de beauté » de l’horlogerie suisse. « Quand on aime, on ne compte pas » ! Ce sera donc un dossier marquant par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : Czapek, Fears, Hermès, Hublot, HYT, ID Genève et IWC…

  • WATCH COMEDY CLUB #256
    « Il faudra de la force d’âme pour regarder en face le temps qui vient et résister aux incertitudes »

    En une dizaine d’images détournées et de photos piratées, une séquence de pictofiction réalisée dans une logique situationniste, sans se prendre au sérieux, juste pour illustrer, commenter ou critiquer quelques scènes pittoresques de la vie ordinaire de la montre. Il s’agit de mieux comprendre la saga quotidienne de tout le microcosme horloger. Merci au président français Emmanuel Macron pour la citation d’un de ses récents discours (19 août 2022) qui compose le titre de cette chronique. C’est incroyable, le relief que ça peut prendre quand on marie cette sentence à l’actualité horlogère, vous ne trouvez pas ? Allez, cherchez bien ! Il suffit pour ça d’un peu d’imagination, comme le chantait Charles Trenet dans son « Jardin imaginaire »…

  • REPÉRAGES #89-2022 (accès libre)
    Sept montres masculines qui se verraient bien en tête de la course lors du prochain GPHG

    89e séquence de cette année 2022, millésime qui s’annonce comme celui de tous les dangers : après le calme, la tempête ? Les montres qui se lancent dans la compétition pour le prochain GPHG sont racontées ici du strict point de vue des marques : elles sont ainsi commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » (manufactures) d’horlogerie. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de connaître les montres en lice pour le plus important « concours de beauté » de l’horlogerie suisse. « Quand on aime, on ne compte pas » ! Ce sera donc un dossier marquant par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : Akrivia, Baume & Mercier, Behrens, Bovet 1822, Bvlgari, Chevalley Le Bris et Chopard…

  • BUSINESS MONTRES x ATLANTICO
    Quand la libellule s’envole et quand la Lune prend ses quartiers de diamant : c’est l’actualité mi-aoûtienne des montres

    Mais aussi la ligne bleue des Indes volantes, la bulle estivale en bouée horaire, les nouvelles couleurs du maillet de polo et une aventure de deux heures au bout du poignet… Images ci-dessous : une piscine luminescente pour faire le tour du cadran en flottant (Mr Jones) et une fontaine digne de la rançon d'un empereur (Van Cleef & Arpels)... …

  • WATCH COMEDY CLUB #255
    « Ce monde est dangereux à vivre ! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et qui laissent faire »

    En une dizaine d’images détournées et de photos piratées, une séquence de pictofiction réalisée dans une logique situationniste, sans se prendre au sérieux, juste pour illustrer, commenter ou critiquer quelques scènes pittoresques de la vie ordinaire de la montre. Il s’agit de mieux comprendre la saga quotidienne de tout le microcosme horloger. Merci au génial Albert Einstein (1879-1955) pour la citation d’une de ses interviews qui compose le titre de cette chronique. C’est incroyable, le relief que ça peut prendre quand on marie cette sentence à l’actualité horlogère, vous ne trouvez pas ? Allez, cherchez bien ! Il suffit pour ça d’un peu d’imagination, comme le chantait Charles Trenet dans son « Jardin imaginaire »…

  • REPÉRAGES #88-2022 (accès libre)
    Encore sept montres de (haute) joaillerie qui aimeraient bien repartir avec un trophée du GPHG

    88e séquence de cette année 2022, millésime qui s’annonce comme celui de tous les dangers : après le calme, la tempête ? Les montres qui se lancent dans la compétition pour le prochain GPHG sont racontées ici du strict point de vue des marques : elles sont ainsi commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » (manufactures) d’horlogerie. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de connaître les montres en lice pour le plus important « concours de beauté » de l’horlogerie suisse. « Quand on aime, on ne compte pas » ! Ce sera donc un dossier marquant par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : Hublot, Jacob & Co, Magon, Piaget, Qannati, TAG Heuer et Van Cleef & Arpels…

  • WATCH COMEDY CLUB #254
    « Quand certains entendent un écho, ils s'imaginent avoir produit le son »

    En une dizaine d’images détournées et de photos piratées, une séquence de pictofiction réalisée dans une logique situationniste, sans se prendre au sérieux, juste pour illustrer, commenter ou critiquer quelques scènes pittoresques de la vie ordinaire de la montre. Il s’agit de mieux comprendre la saga quotidienne de tout le microcosme horloger. Merci au grand Ernest Hemingway (1899-1961) pour la citation d’une de ses interviews qui compose le titre de cette chronique. C’est incroyable, le relief que ça peut prendre quand on marie cette sentence à l’actualité horlogère, vous ne trouvez pas ? Allez, cherchez bien ! Il suffit pour ça d’un peu d’imagination, comme le chantait le même Charles Trenet dans son « Jardin imaginaire »…

  • BLOC-NOTES POST-CANICULAIRE
    Bloc-notez, bloc-notez, il en restera toujours quelque chose

    C’est l’excellent Sylvain Tesson qui en parle mieux, faisons-lui confiance : « Les blocs-notes sont des coups de sonde, des carottages donnés dans le chatoyant foutoir du monde ». On va parler de Cartier, de Breitling, de Richard Mille, d’IWC, du GPHG, de Longines et de Daniel Wellington – on en oublie, mais vous retrouverez tout ce petit monde dans les notes ci-dessous…

  • REPÉRAGES #87-2022 (accès libre)
    Sept autres montres féminines qui vont tenter de s’imposer au prochain GPHG

    87e séquence de cette année 2022, millésime qui s’annonce comme celui de tous les dangers. Les montres qui se lancent dans la compétition pour le prochain GPHG sont racontées ici du strict point de vue des marques : elles sont ainsi commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » (manufactures) d’horlogerie. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de connaître les montres en lice pour le plus important « concours de beauté » de l’horlogerie suisse. « Quand on aime, on ne compte pas » ! Ce sera donc un dossier marquant par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : Bvlgari, Chopard, Greco Genève, Hermès, Montres KF, Pierre Deroche et Van Cleef & Arpels…

  • BLOC-NOTES CANICULAIRE (accès libre)
    Bloc-notez, bloc-notez, il en restera toujours quelque chose...

    C’est l’excellent Sylvain Tesson qui en parle mieux, faisons-lui confiance : « Les blocs-notes sont des coups de sonde, des carottages donnés dans le chatoyant foutoir du monde ». Concernant l’actualité caniculaire du village des montres, on pourrait juste se demander pourquoi on doit bloc-noter plus de questions que de réponses…

  • REPÉRAGES #86-2022 (accès libre)
    Sept nouvelles montres féminines qui vont tenter le grand jeu au prochain GPHG

    86e séquence de cette année 2022, millésime qui s’annonce comme celui de tous les dangers. Les montres qui se lancent dans la compétition pour le prochain GPHG sont racontées ici du strict point de vue des marques : elles sont ainsi commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » (manufactures) d’horlogerie. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de connaître les montres en lice pour le plus important « concours de beauté » de l’horlogerie suisse. « Quand on aime, on ne compte pas » ! Ce sera donc un dossier marquant par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : Andersen Genève, Ba111od, Chaumet, Chopard, Ciga Design, Hublot et Parmigiani…

  • WATCH COMEDY CLUB #253
    « Quand j'étais jeune je voulais tout faire sauter. Maintenant, j'ai peur que ça saute réellement »

    En une dizaine d’images détournées et de photos piratées, une séquence de pictofiction réalisée dans une logique situationniste, sans se prendre au sérieux, juste pour illustrer, commenter ou critiquer quelques scènes pittoresques de la vie ordinaire de la montre. Il s’agit de mieux comprendre la saga quotidienne de tout le microcosme horloger. Merci au génial et regretté Sempé (Jean-Jacques, 1932-2022) – qui vient de nous quitter – pour la citation de sa « Grande panique » qui compose le titre de cette chronique. C’est incroyable, le relief que ça peut prendre quand on marie cette sentence à l’actualité horlogère, vous ne trouvez pas ? Allez, cherchez bien ! Il suffit pour ça d’un peu d’imagination, comme le chantait le même Charles Trenet dans son « Jardin imaginaire »…

médias

Nos dernières vidéos

Nos articles

La Sélection

Restez informé !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez nos dernières infos directement dans votre boite de réception ! Nous n'utiliserons pas vos données personnelles à des fins commerciales et vous pourrez vous désabonner n'importe quand d'un simple clic.

Newsletter