• LECTURES
    Une troublante histoire genevoise de montres, de diamants et de blanchiment

    Chacun sait qu’il n’y a pas plus vertueux qu’une marque d’horlogerie, qu’on ne saurait soupçonner d’être une machine à laver de l’argent sale ou un prétexte pour recycler des diamants de guerre. Tout le monde le sait, sauf… l’auteur de « La Fille de diamant », un polar très bien informé…

  • REPÉRAGES #53-2024 (accès libre)
    Sept montres pleines d’esprit et d’originalité qui attendent impatiemment le prochain printemps horloger

    Cinquante-troisième épisode de notre panorama des montres de l’année 2024 : ces nouveautés sont racontées ici du strict point de vue des marques. Elles sont expliquées dans la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » d’horlogerie, celle de nos « amies les marques » ! Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou d’ailleurs, au masculin comme au féminin, que va-t-on découvrir dans les vitrines ? Quand on aime, on ne compte pas – voici donc sept montres de sept marques : Carl Suchy & Söhne, Corum, Junghans, Louis Pion, Nomos Glashütte, Piaget et Plein Sport…

  • PICTOCHRONIQUES #82
    « Quand un homme a faim, mieux vaut lui apprendre à pêcher plutôt que de lui donner un poisson »

    82e épisode de nos « pictochroniques » qui racontent en une dizaine de pictofictions – aussi sérieuses sur le fond qu’elles ne se prennent pas au sérieux sur la forme – la vie rêvée des montres et le quotidien de l’industrie horlogère, histoire de mieux connaître et de mieux comprendre le microcosme horloger. Merci à la femme de lettres anglaise Anne Isabella Thackeray (1837-1919) pour la citation de son roman « Mrs Dymond » (1885) qui compose le titre de cette pictochronique – eh non, ce n’est pas une maxime chinoise de Confucius ou de Lao Tseu ! C’est intéressant, le relief que ça peut prendre quand on relie cette pensée à l’actualité de l’horlogerie. Non, vous ne trouvez pas ? Allez, cherchez bien ! Il suffit pour ça d’un peu d’imagination, comme le chantait Charles Trenet dans son « Jardin imaginaire »…

  • REPÉRAGES #52-2024 (accès libre)
    Sept montres qui frémissent de plaisir alors que s’annonce le printemps horloger 2024

    Cinquante-deuxième épisode de notre panorama des montres de l’année 2024 : ces nouveautés sont racontées ici du strict point de vue des marques. Elles sont expliquées dans la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » d’horlogerie, celle de nos « amies les marques » ! Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou d’ailleurs, au masculin comme au féminin, que va-t-on découvrir dans les vitrines ? Quand on aime, on ne compte pas – voici donc sept montres de sept marques : Byrne, Cuervo y Sobrinos, F.P. Journe, Louis Érard, Omega, Ralph Lauren et Versace…

  • BUSINESS MONTRES x ATLANTICO
    Quand le casino joue aux cartes et quand le saphir s’essouffle : c’est l’actualité des montres à l’avant-veille du printemps

    Mais aussi la nouvelle précision d’une seule aiguille, le blanc plus blanc que blanc d’une légende, une Lune un peu naïve, un obusier à sauver, des montres prêtées-volées et un record aux enchères… Images ci-dessous : une Speedmaster candidement vêtue de blanc pour s’offrir une nouvelle virginité (Omega)…

  • PICTOCHRONIQUES #81
    « La vérité est un miroir tombé de la main de Dieu et qui s'est brisé. Chacun en ramasse un fragment et dit que toute la vérité s'y trouve »

    81e épisode de nos « pictochroniques » qui racontent en une dizaine de pictofictions – aussi sérieuses sur le fond qu’elles ne se prennent pas au sérieux sur la forme – la vie rêvée des montres et le quotidien de l’industrie horlogère, histoire de mieux connaître et de mieux comprendre le microcosme horloger. Merci au grand poète et soufi persan Djalâl Al-Dîn Rûmi (1207-1273) pour la citation qui compose le titre de cette pictochronique. C’est intéressant, le relief que ça peut prendre quand on relie cette pensée à l’actualité de l’horlogerie. Non, vous ne trouvez pas ? Allez, cherchez bien ! Il suffit pour ça d’un peu d’imagination, comme le chantait Charles Trenet dans son « Jardin imaginaire »…

  • REPÉRAGES #51-2024 (accès libre)
    Six montres et des gants qui se proposent de changer votre sensibilité horlogère

    Cinquante-et-unième épisode de notre panorama des montres de l’année 2024 : ces nouveautés sont racontées ici du strict point de vue des marques. Elles sont expliquées dans la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » d’horlogerie, celle de nos « amies les marques » ! Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou d’ailleurs, au masculin comme au féminin, que va-t-on découvrir dans les vitrines ? Quand on aime, on ne compte pas – voici donc sept montres de sept marques : Arcturus, Bausele, Byrne, Edox, Keller Trading, Ralph Lauren et Versace…

  • REPÉRAGES #50-2024 (accès libre)
    Sept montres qui illustrent, chacune dans leur couloir de nage, la dynamique de la nouvelle horlogerie française

    Cinquantième épisode de notre panorama des montres de l’année 2024 : ces nouveautés sont racontées ici du strict point de vue des marques. Elles sont expliquées dans la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » d’horlogerie, celle de nos « amies les marques » ! Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou d’ailleurs, au masculin comme au féminin, que va-t-on découvrir dans les vitrines ? Quand on aime, on ne compte pas – voici donc sept montres de sept marques : B.R.M. Chronographes, eHo Watches, Gustave & Cie, Kelton, Julien Louis, Montignac et Opex…

  • PICTOCHRONIQUES #80
    « Des cendres, un feu s'éveillera. Des ombres, une lumière jaillira. Renouvelée sera l'épée qui fut brisée. Le sans-couronne sera de nouveau roi »

    80e épisode de nos « pictochroniques » qui racontent en une dizaine de pictofictions – aussi sérieuses sur le fond qu’elles ne se prennent pas au sérieux sur la forme – la vie rêvée des montres et le quotidien de l’industrie horlogère, histoire de mieux connaître et de mieux comprendre le microcosme horloger. Merci à l’immense écrivain John Ronald Reuel Tolkien (1892-1973) pour la citation de son « Seigneur des anneaux » (tome 1 : « La communauté de l’anneau », 1954) qui compose le titre de cette pictochronique. C’est intéressant, le relief que ça peut prendre quand on relie cette pensée à l’actualité de l’horlogerie. Non, vous ne trouvez pas ? Allez, cherchez bien ! Il suffit pour ça d’un peu d’imagination, comme le chantait Charles Trenet dans son « Jardin imaginaire »…

  • REPÉRAGES #49-2024 (accès libre)
    Sept montres qui jouent en toute élégance identitaire les règles du jeu de la nouvelle horlogerie

    Quarante-neuvième épisode de notre panorama des montres de l’année 2024 : ces nouveautés sont racontées ici du strict point de vue des marques. Elles sont expliquées dans la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » d’horlogerie, celle de nos « amies les marques » ! Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou d’ailleurs, au masculin comme au féminin, que va-t-on découvrir dans les vitrines ? Quand on aime, on ne compte pas – voici donc sept montres de sept marques : B.R.M. Chronographes, Certina, Nomos Glashütte, Piaget, Plein Sport, Ralph Lauren et Watchpeople…

  • SÉANCE DE RATTRAPAGE semaine 09-2024 (accès libre)
    Les montres de la semaine et les marques dans le périscope de « Business montres » tout au long de cette semaine

    Le premier semestre s’avance lentement, mais dégressivement, alors que se dessine un millésime 2024 qui chamboulera sans doute tout le paysage horloger ! C’est l’année de tous les dangers, entre les guerres (Ukraine, Proche-Orient, etc.) et la crise économique qui couve un peu partout dans le monde – particulièrement sur les grands marchés horlogers. Des mutations décisives sont à l’œuvre. Voici, comme tous les week-ends, tout ce qui a vraiment compté pour la communauté horlogère, au cours de cette semaine, à propos des hommes, des montres et des marques.

  • BAROMONTRES 2024 #02 (février)
    Les faits, les hommes et les marques qui ont influencé la météo horlogère de ce mois de février 2024

    Second Baromontres de l’année 2024, avec douze coups de projecteur sur les grandes tendances climatologiques de l’horlogerie pour le deuxième mois de cette nouvelle année. Les incertitudes qui se dessinaient pour l’année dernière sont devenues des certitudes : le début 2024 s’annonce plus que difficile et exigeant ! Notre Baromontres exclusif évalue les hautes pressions et les dépressions de la barométrie pour tout ce qui concerne l’industrie horlogère. Un bulletin météo en toute liberté et sans la moindre révérence, avec le seul souci d’apporter un peu de lumière sur ce millésime 2024, qui ne nous réservera sans doute pas le meilleur de ces dernières années…

  • SANS FILTRE #86
    « Voici venir le temps de la recombinaison identitaire »

    On mixe et on remixe, on prend et on reprend, on brasse et on rebrasse, on compose et on recompose à l’infini l’alphabet des codes élémentaires de l’horlogerie pour en tirer de nouveaux mots, de nouveaux sons et de nouvelles émotions. Cette phase nietzschéenne de l’éternel retour horloger relève-t-elle du piétinement créatif ou de l’émergence d’une nouvelle culture ? Réflexions sur la nouvelle référence Watchpeople…

  • PICTOCHRONIQUES #79
    « Tenez-vous loin des gens négatifs : ils ont un problème pour chaque solution »

    79e épisode de nos « pictochroniques » qui racontent en une dizaine de pictofictions – aussi sérieuses sur le fond qu’elles ne se prennent pas au sérieux sur la forme – la vie rêvée des montres et le quotidien de l’industrie horlogère, histoire de mieux connaître et de mieux comprendre le microcosme horloger. Merci au génial physicien Albert Einstein (1879-1955) pour la citation qui compose le titre de cette pictochronique. C’est intéressant, le relief que ça peut prendre quand on relie cette pensée à l’actualité de l’horlogerie. Non, vous ne trouvez pas ? Allez, cherchez bien ! Il suffit pour ça d’un peu d’imagination, comme le chantait Charles Trenet dans son « Jardin imaginaire »…

  • REPÉRAGES #48-2024 (accès libre)
    Sept montres qui regardent joyeusement vers les premiers jours du prochain printemps

    Quarante-huitième épisode de notre panorama des montres de l’année 2024 : ces nouveautés sont racontées ici du strict point de vue des marques. Elles sont expliquées dans la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » d’horlogerie, celle de nos « amies les marques » ! Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou d’ailleurs, au masculin comme au féminin, que va-t-on découvrir dans les vitrines ? Quand on aime, on ne compte pas – voici donc sept montres de sept marques : Blancpain, Delma, Festina, Hermès, March LA.B, Nomos Glashütte et Versace…

médias

Nos dernières vidéos

Réseau sociaux

L'actualité en live

Nos articles

La Sélection

Restez informé !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez nos dernières infos directement dans votre boite de réception ! Nous n'utiliserons pas vos données personnelles à des fins commerciales et vous pourrez vous désabonner n'importe quand d'un simple clic.

Newsletter