• BAROMONTRES 2021 #12 (décembre) – accès libre
    Les faits, les hommes et les marques qui ont influencé la météo horlogère de ce mois de décembre 2021

    Dix coups de projecteur sur les grandes tendances climatologiques de l’horlogerie pour le mois de décembre 2021 : les incertitudes (re)confinatoires risquent de ne pas se dissiper aussi rapidement qu’on l’espérait et les répliques chronapocalyptiques de 2020 sont toujours à redouter. Notre Baromontres exclusif évalue les hautes pressions et les dépressions de la barométrie pour tout ce qui concerne l’industrie des montres. Un bulletin météo en toute liberté et sans la moindre révérence, avec le seul souci d’apporter un peu de lumière sur cette fin d’année 2021 : pour le meilleur ou pour le pire ?

  • WATCH COMEDY CLUB #160
    « Un homme d'esprit serait souvent bien embarrassé sans la compagnie des sots »

    Des images détournées et des photos piratées dans cette séquence de pictofiction phylactérisée, qui est réalisée dans une logique situationniste, sans se prendre au sérieux, juste pour illustrer, commenter ou critiquer quelques scènes pittoresques de la vie ordinaire de la montre. Il s’agit de mieux comprendre la saga quotidienne de tout le microcosme horloger. Merci au moraliste François de La Rochefoucauld pour la citation de ses « Maximes » (1665) qui sert de titre à cette chronique. C’est fou le relief que ça prend quand on l’applique à l’actualité horlogère, non ?

  • BUSINESS MONTRES x ATLANTICO
    Quand la sobriété commande au calendrier et quand la masse orbite en périphérie : c’est l’actualité des montres

    Mais aussi une date circulaire garantie dix ans, une aurore dansante, un chronographe à monter soi-même, le boom des enchères horlogères et le retour des heures fluido-mécaniques… Images ci-dessous : une mosaïque de malachite au vent précieux de diamants tourbillonnants (Piaget) et une montre vintage que chacun pourra monter avec ses propres outils…

  • WATCH COMEDY CLUB #159
    « Le monde entier est un cactus, il est impossible de s’asseoir ! »

    Des images détournées et des photos piratées dans cette dernière séquence 2021 de nos pictofictions phylactérisées, qui sont réalisées dans une logique situationniste, sans se prendre au sérieux, juste pour illustrer, commenter ou critiquer quelques scènes pittoresques de la vie ordinaire de la montre. Il s’agit de mieux comprendre la saga quotidienne de tout le microcosme horloger. Merci à Jacques Dutronc (« Les cactus », 1967) pour la citation qui sert de titre à cette chronique. C’est fou le relief que ça prend quand on l’applique à l’actualité horlogère, non ?

  • REPÉRAGES #105-2021 (accès libre)
    Sept montres qui tenaient absolument à faire un dernier tour de piste en 2021

    Dernière séquence de l’année 2021, millésime de bonnes (et de moins bonnes) surprises dans les nouveautés lancées par les marques – lesquelles résistent tant bien que mal aux défis de la crise sanitaire. Voici une présentation des dernières montres du second semestre 2021, racontées du point de vue des marques et commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » horlogères. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de savoir ce qui circule sur les marchés. « Quand on aime, on ne compte pas » : ce sera donc une montre par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : ArtyA, AstroMyo, Breitling, Hublot, IWC, Laurent Ferrier et Roger Dubuis…

  • WATCH COMEDY CLUB #158
    « Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche »

    Des images détournées et des photos piratées dans cette séquence de pictofiction phylactérisée, qui est réalisée dans une logique situationniste, sans se prendre au sérieux, juste pour illustrer, commenter ou critiquer quelques scènes pittoresques de la vie ordinaire de la montre. Il s’agit de mieux comprendre la saga quotidienne de tout le microcosme horloger. Merci à l’inoubliable Michel Audiard pour la citation pleine de bon sens qui sert de titre à cette chronique. C’est fou le relief que ça prend quand on l’applique à l’actualité horlogère, non ?

  • SÉANCE DE RATTRAPAGE semaine 51-2021 (accès libre)
    Les actualités de la semaine, alors que l’horlogerie se trouve démobilisée par les vacances horlogères

    Moins d’une semaine nous sépare à présent de la fin de l’année 2021. De nouvelles perspectives s’ouvrent sur 2022, qui sera, après deux ans de pandémie, le premier « vrai » millésime des années 2020. Des mutations décisives sont à l’œuvre. Attendons quelques semaines pour en savoir plus… Voici, comme tous les week-ends, tout ce qui a vraiment compté pour la communauté horlogère, au cours de ces derniers jours, à propos des hommes, des montres et des marques. Des actualités publiées pour que chacun puisse mieux tirer son épingle du jeu sur le tapis vert de l’économie des montres.

  • REPÉRAGES #104-2021 (accès libre)
    Sept montres qui veulent absolument finir en beauté l’année 2021

    2021, année de bonnes (et de moins bonnes) surprises dans les nouveautés lancées par les marques – lesquelles résistent tant bien que mal aux défis de la crise sanitaire. Voici une présentation des dernières montres du second semestre 2021, racontées du point de vue des marques et commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » horlogères. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de savoir ce qui circule sur les marchés. « Quand on aime, on ne compte pas » : ce sera donc une montre par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : Breitling, F.P. Journe, Frederique Constant, Hamilton, MB&F, Omega et Wahoo…

  • WATCH COMEDY CLUB #157 (accès libre)
    « J’en ai vu qui avaient la tête comme une montgolfière, mais, comme vous, jamais ! »

    Des images détournées et des photos piratées dans cette séquence de pictofiction phylactérisée, qui est réalisée dans une logique situationniste, sans se prendre au sérieux, juste pour illustrer, commenter ou critiquer quelques scènes pittoresques de la vie ordinaire de la montre. Il s’agit de mieux comprendre la saga quotidienne de tout le microcosme horloger. Merci à James Bond (Roger Moore, dans « L’homme au pistolet d’or », 1974) pour la citation qui sert de titre à cette chronique. C’est fou le relief que ça prend quand on l’applique à l’actualité horlogère, non ?

  • BUSINESS MONTRES x ATLANTICO
    Quand le clown tire la lune et quand l’orange règle le calendrier : c’est l’actualité solsticiale des montres

    Mais aussi les montres des héros de l’aviation militaire, les monuments de l’Italie au poignet, des index effilés pour rhabiller le temps et des heures satellitaires à la portée de tous… Images ci-dessous : trois compteurs pour les codes vintage d’un hommage au Mustang P-51 (Breitling)…

  • WATCH COMEDY CLUB #156
    « Il m'est arrivé de prêter l'oreille à un sourd. Il n'entendait pas mieux »

    Des images détournées et des photos piratées dans cette séquence de pictofiction phylactérisée, qui est réalisée dans une logique situationniste, sans se prendre au sérieux, juste pour illustrer, commenter ou critiquer quelques scènes pittoresques de la vie ordinaire de la montre. Il s’agit de mieux comprendre la saga quotidienne de tout le microcosme horloger. Merci à l’immense Raymond Devos pour la citation qui sert de titre à cette chronique. C’est fou le relief que ça prend quand on l’applique à l’actualité horlogère, non ?

  • MONTY SHADOW
    Le dernier condottière du luxe ne pouvait pas encadrer les comptables !

    Les obsèques de Monty Shadow auront lieu demain après-midi près de Milan, mais il n’y aura aucun de ses « amis » de l’état-major du groupe Richemont pour y assister – tout au plus y délèguera-t-on un lampiste de service, histoire de ne pas trop en rajouter dans l’indignité morale ! Monty Shadow avait pourtant tiré toutes les ficelles au sein de ce groupe pendant un gros quart de siècle. Évoquons ici quelques souvenirs de nos récentes conversations avec lui…

  • REPÉRAGES #103-2021 (accès libre)
    Sept montres qui méritaient bien de 2021 ou qui regardent déjà 2022

    2021, année de bonnes (et de moins bonnes) surprises dans les nouveautés lancées par les marques – lesquelles résistent tant bien que mal aux défis de la crise sanitaire. Voici une présentation des dernières montres du second semestre 2021, racontées du point de vue des marques et commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » horlogères. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de savoir ce qui circule sur les marchés. « Quand on aime, on ne compte pas » : ce sera donc une montre par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : Alpina, ArtyA, Breguet, Casio G-Shock, Émile Chouriet, Festina et Vacheron Constantin…

  • SOLSTICE D’HIVER 2021 (accès libre)
    « Au milieu de l’hiver, j’ai découvert en moi un invincible été »

    La citation est d’Albert Camus (« L’Été ») : elle nous semble idéale pour introduire cette journée de solstice d’hiver – le jours commencent à rallonger ce mardi après-midi à 17 heures moins quelques secondes. Le soleil est donc de retour : Sol Invictus ! Cette citation nous permet aussi de souhaiter un bon solstice et de bonnes fêtes de fin d’année à tous nos lecteurs, en espérant que 2022 permettra de dénouer toutes les contradictions horlogères de 2021…

médias

Nos dernières vidéos

Nos articles

La Sélection

Restez informé !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez nos dernières infos directement dans votre boite de réception ! Nous n'utiliserons pas vos données personnelles à des fins commerciales et vous pourrez vous désabonner n'importe quand d'un simple clic.

Newsletter