• BLOC-NOTES DE RENTRÉE
    Des notes qui décoincent, qui grincent et qui agacent dans les grands vents de l’actualité des montres

    On va parler de corruption dans les marques du Swatch Group, d’un orgueil typographique en voie d’extinction, de boutons en souscription et de capsules bidon – on en oublie, mais vous retrouverez tout ce petit monde dans les notes ci-dessous. À propos de bloc-notes, l’excellent Sylvain Tesson en parle avec bonheur : « Les blocs-notes sont des coups de sonde, des carottages donnés dans le chatoyant foutoir du monde ».

  • WATCH COMEDY CLUB #260 (accès libre)
    « Ce n’est pas parce qu’on n’a rien à dire qu’il faut fermer sa gueule »

    Une séquence exceptionnellement en accès libre pour célébrer l’ouverture des Geneva Watch Days. Avec une dizaine d’images détournées et de photos piratées, cette pages de pictofictions est commise dans une logique situationniste, sans se prendre au sérieux, juste pour illustrer, commenter ou critiquer quelques scènes pittoresques de la vie ordinaire de la montre. Il s’agit de mieux comprendre la saga quotidienne de tout le microcosme horloger. Merci à l’irremplaçable Michel Audiard pour la citation qui compose le titre de cette chronique. C’est incroyable, le relief que ça peut prendre quand on marie cette sentence à l’actualité horlogère, vous ne trouvez pas ? Allez, cherchez bien ! Il suffit pour ça d’un peu d’imagination, comme le chantait Charles Trenet dans son « Jardin imaginaire »…

  • BLOC-NOTES TÉLOAOÛTIEN
    Des notes qui dénotent, qui grattent et qui piquent en picorant dans l’actualité des montres

    Étymologie : « Telo » pour marquer la fin de la pause aoûtienne ! On va parler d’un grand disparu, des Geneva Watch Days, de la NASA comme facteur démographique dans l’horlogerie, de la « revanche » en Chine, de la relève générationnelle et des coupures d’électricité – on en oublie, mais vous retrouverez tout ce petit monde dans les notes ci-dessous. À propos de bloc-notes, l’excellent Sylvain Tesson en parle avec bonheur : « Les blocs-notes sont des coups de sonde, des carottages donnés dans le chatoyant foutoir du monde ».

  • REPÉRAGES #96-2022 (accès libre)
    Sept autres tourbillons qui tentent leur chance pour émerger lors du prochain GPHG

    96e séquence de cette année 2022, millésime qui s’annonce comme celui de tous les dangers : après le calme, la tempête ? Les montres qui se lancent dans la compétition pour le prochain GPHG sont racontées ici du strict point de vue des marques : elles sont ainsi commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » (manufactures) d’horlogerie. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de connaître les montres en lice pour le plus important « concours de beauté » de l’horlogerie suisse. « Quand on aime, on ne compte pas » ! Ce sera donc un dossier marquant par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : H. Moser & Cie., Ideal Knight, IWC, Louis Moinet, Louis Vuitton, Montres KF et Théo Auffret…

  • REPÉRAGES #95-2022 (accès libre)
    Sept montres qui tourbillonnent pour nous en mettre plein les yeux avant le prochain GPHG

    95e séquence de cette année 2022, millésime qui s’annonce comme celui de tous les dangers : après le calme, la tempête ? Les montres qui se lancent dans la compétition pour le prochain GPHG sont racontées ici du strict point de vue des marques : elles sont ainsi commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » (manufactures) d’horlogerie. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de connaître les montres en lice pour le plus important « concours de beauté » de l’horlogerie suisse. « Quand on aime, on ne compte pas » ! Ce sera donc un dossier marquant par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : ArtyA, Chopard, Chronoswiss, FVF, Grand Seiko, Greubel Forsey et Gucci…

  • WATCH COMEDY CLUB #259
    « Quand la crainte ne veille pas, il arrive ce qui était à craindre »

    En une dizaine d’images détournées et de photos piratées, une séquence de pictofiction réalisée dans une logique situationniste, sans se prendre au sérieux, juste pour illustrer, commenter ou critiquer quelques scènes pittoresques de la vie ordinaire de la montre. Il s’agit de mieux comprendre la saga quotidienne de tout le microcosme horloger. Merci au radical-taoïste Lao Tseu pour la citation de son « Tao-Te-King » qui compose le titre de cette chronique. C’est incroyable, le relief que ça peut prendre quand on marie cette sentence à l’actualité horlogère, vous ne trouvez pas ? Allez, cherchez bien ! Il suffit pour ça d’un peu d’imagination, comme le chantait Charles Trenet dans son « Jardin imaginaire »…

  • REPÉRAGES #94-2022 (accès libre)
    Sept montres qui incarnent les « icônes » horlogères en piste pour un prix au prochain GPHG

    94e séquence de cette année 2022, millésime qui s’annonce comme celui de tous les dangers : après le calme, la tempête ? Les montres qui se lancent dans la compétition pour le prochain GPHG sont racontées ici du strict point de vue des marques : elles sont ainsi commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » (manufactures) d’horlogerie. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de connaître les montres en lice pour le plus important « concours de beauté » de l’horlogerie suisse. « Quand on aime, on ne compte pas » ! Ce sera donc un dossier marquant par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : Airain, Baume & Mercier, Breitling, Hublot, IWC, Louis Vuitton et TAG Heuer…

  • BUSINESS MONTRES x ATLANTICO
    Quand le bolide repense les codes du temps et quand les secondes font respirer : c’est l’actualité de rentrée des montres

    Mais aussi un « objet du temps » qui nous entraîne vers un autre futur, un cadran qui se métamorphose à la demande, trente-neuf millimètres de transparence maîtrisée et un grand show de rentrée… Images ci-dessous : un ruban tricolore pour marquer l’identité française de l’Alpine en compétition au poignet (Bell & Ross)…

  • BLOC-NOTES TRANSAOÛTIEN
    Des petites notes en désordre sur un peu de tout ce qui ce qui pique et qui gratte dans l’actualité des montres

    On va parler des tendances prévisibles pour les prochains Geneva Watch Days, de la récession (« Winter is coming »), d’un chronomètre bavard, de diamants prolixes, de tourbillons pas chers du tout et de radium – on en oublie, mais vous retrouverez tout ce petit monde dans les notes ci-dessous. À propos de bloc-notes, l’excellent Sylvain Tesson en parle avec bonheur : « Les blocs-notes sont des coups de sonde, des carottages donnés dans le chatoyant foutoir du monde ».

  • WATCH COMEDY CLUB #258
    « L’univers m’embarrasse et je ne puis songer que cette horloge existe et n’ait pas d’horloger »

    En une dizaine d’images détournées et de photos piratées, une séquence de pictofiction réalisée dans une logique situationniste, sans se prendre au sérieux, juste pour illustrer, commenter ou critiquer quelques scènes pittoresques de la vie ordinaire de la montre. Il s’agit de mieux comprendre la saga quotidienne de tout le microcosme horloger. Merci à l’incisif et immortel Voltaire (1694-1778) pour la citation de ses « Cabales » (1772) qui compose le titre de cette chronique. C’est incroyable, le relief que ça peut prendre quand on marie cette sentence à l’actualité horlogère, vous ne trouvez pas ? Allez, cherchez bien ! Il suffit pour ça d’un peu d’imagination, comme le chantait Charles Trenet dans son « Jardin imaginaire »…

  • REPÉRAGES #93-2022 (accès libre)
    Encore sept montres pour hommes qui misent sur une présélection au prochain GPHG

    93e séquence de cette année 2022, millésime qui s’annonce comme celui de tous les dangers : après le calme, la tempête ? Les montres qui se lancent dans la compétition pour le prochain GPHG sont racontées ici du strict point de vue des marques : elles sont ainsi commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » (manufactures) d’horlogerie. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de connaître les montres en lice pour le plus important « concours de beauté » de l’horlogerie suisse. « Quand on aime, on ne compte pas » ! Ce sera donc un dossier marquant par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : Bovet 1822, Byrne, Ideal Knight, Itay Noy, Louis Vuitton, Parmigiani et Tudor…

  • BLOC-NOTES MÉSOAOÛTIEN
    Quelques notes pas bloquées sur tout ce qui peut faire le sel de l’actualité des montres

    On va parler du départ des deux grandes dames de la montre, d’une arrivée qui relance la partie sur l’échiquier du luxe et les ambitions des groupes, d’un sac-poubelle emblématique, d’un enterrement et de la valse problématique des algorithmes – on en oublie, mais vous retrouverez tout ce petit monde dans les notes ci-dessous. À propos de bloc-notes, l’excellent Sylvain Tesson en parle avec bonheur : « Les blocs-notes sont des coups de sonde, des carottages donnés dans le chatoyant foutoir du monde ».

  • REPÉRAGES #92-2022 (accès libre)
    Sept autres montres masculines qui roulent des mécaniques en vue du prochain GPHG

    92e séquence de cette année 2022, millésime qui s’annonce comme celui de tous les dangers : après le calme, la tempête ? Les montres qui se lancent dans la compétition pour le prochain GPHG sont racontées ici du strict point de vue des marques : elles sont ainsi commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » (manufactures) d’horlogerie. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de connaître les montres en lice pour le plus important « concours de beauté » de l’horlogerie suisse. « Quand on aime, on ne compte pas » ! Ce sera donc un dossier marquant par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : Anton Suhanov, Aramedes, Oscillon, Parmigiani, Piaget, Trilobe et Zenith…

  • SANS FILTRE #52 (accès libre)
    « La boule de neige chinoise qui descend la pente va-t-elle se transformer en avalanche mondiale ? »

    Aussi sympathiques soient-ils, nos amis chinois sont décidément des petits rigolos : à peine déconfinés, ils ont assiégé les boutiques de luxe qui rouvraient pour se goinfrer de montres Rolex et de sacs à main Hermès. Pris de panique face à la récession, ils revendent en vrac et en désordre. Ce qui risque de provoquer un effondrement des prix dans le monde entier…

  • REPÉRAGES #91-2022 (accès libre)
    Sept nouvelles montres masculines en piste pour le prochain GPHG

    91e séquence de cette année 2022, millésime qui s’annonce comme celui de tous les dangers : après le calme, la tempête ? Les montres qui se lancent dans la compétition pour le prochain GPHG sont racontées ici du strict point de vue des marques : elles sont ainsi commentées avec la jamais trop fleurie « langue de boîte » – cette langue de bois des « boîtes » (manufactures) d’horlogerie. Dans tous les styles et à tous les prix, venues de Suisse ou venues d’ailleurs, à prendre ou à laisser, au masculin comme au féminin, il est toujours intéressant de connaître les montres en lice pour le plus important « concours de beauté » de l’horlogerie suisse. « Quand on aime, on ne compte pas » ! Ce sera donc un dossier marquant par jour de la semaine – soit sept montres de sept marques : Jacob & Co, Konstantin Chaykin, Louis Vuitton, Massena Lab, Mec Watches, Oligo et Sylvain Pinaud…

médias

Nos dernières vidéos

Nos articles

La Sélection

Restez informé !

Inscrivez-vous gratuitement à notre newsletter et recevez nos dernières infos directement dans votre boite de réception ! Nous n'utiliserons pas vos données personnelles à des fins commerciales et vous pourrez vous désabonner n'importe quand d'un simple clic.

Newsletter